En rachetant Maersk Oil, Total devient numéro deux en Mer du Nord

En rachetant Maersk Oil, Total devient numéro deux en Mer du Nord©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 08 mars 2018 à 12h16

Total est officiellement le second opérateur pétrolier en Med du Nord, avec la finalisation de l'acquisition de Maersk Oil, une opération qui avait été annoncée en août dernier. A.P. Moller-Maersk recevra l'équivalent de 4,95 milliards de dollars en actions Total, soit quelque 97,5 millions de titre, lui conférant 3,7% du capital. La major française reprendra à son compte 2,5 Mds$ de dette de Maersk Oil.

L'opération apporte à Total environ 1 milliard de barils équivalent pétrole de réserves et ressources 2P/2C et une production additionnelle de l'ordre de 160.000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) dès cette année, appelée à atteindre plus de 200.000 bep/j en 2020. A cet horizon, la major française pompera 500.000 bep/j en Mer du Nord. Le PDG Patrick Pouyanné parle d'une "réussite à bien des égards". Il se réjouit notamment de l'acquisition d'actifs de qualité dont le point mort est bas. La bonne complémentarité devrait permettre de dégager 400 M$ de synergies annuelles. L'une des conséquences de la transaction est la migration du siège régional de Total en mer du Nord vers Copenhague. La transaction a un effet positif immédiat sur le résultat net par action et le cash-flow par action de Total.

Maersk Oil possède en Mer du Nord 8,44% du champ d'huile géant de Johan Sverdrup en Norvège (démarrage prévu en 2019), ainsi que 49,99 % du champ de gaz de Culzean au Royaume-Uni (démarrage prévu en 2019) et ?31,2% du champ gazier de Tyra au Danemark (en production). Aux États-Unis, la nouvelle filiale possède 25% du champ Jack (50.000 bep/j) et détient en Algérie 12,25% des champs El-Merk et Hassi Berkine (400.000 bep/j).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU