Enensys Technologies : la pandémie Covid-19 a freiné la bonne orientation du 1er trimestre

Enensys Technologies : la pandémie Covid-19 a freiné la bonne orientation du 1er trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 03 mai 2020 à 16h04

Le Groupe Enensys Technologies a publié pour 2019 une perte de -19,6 millions d'euros, amplifiée par des dépréciations exceptionnelles de -8,2 ME sur les actifs issus de l'acquisition d'Expway. Enensys a pourtant démarré l'exercice 2020 avec une structure de coût nettement allégée et une gamme de solutions compétitives sur tous ses marchés. Le groupe a pour objectif d'atteindre l'équilibre opérationnel courant au second semestre. La bonne orientation du 1er trimestre, aussi bien sur le plan de la facturation que du "pipe" commercial était en phase avec cette tendance. Cependant, le développement de la pandémie Covid-19 a freiné brutalement la dynamique, rendant plus incertain l'atteinte de l'objectif qui dépend maintenant de la rapidité du retour de l'activité à un rythme proche de celui d'avant la pandémie.

Situation financière

Les capitaux propres du Groupe Enensys s'élèvent à 1,7 ME au 31 décembre 2019. La consommation de trésorerie liée à l'activité s'est élevée à 10,2 ME sur l'exercice, dont 7,1 ME au premier semestre et seulement 3,1 ME au second semestre. Les investissements nets de l'exercice ressortent à 6,7 ME comprenant l'impact de l'entrée en périmètre d'Expway pour 4,7 ME.

La trésorerie brute du groupe s'élève à 3,6 ME au 31 décembre 2019, dont 1,9 ME disponible. La dette financière nette ressort à 12,0 ME (hors dettes locatives de 2,4 ME liées à l'application de la norme IFRS 16). Elle comprend une dette obligataire convertible de 4,4 ME liée à la reprise des dettes d'Expway.

Par ailleurs, compte tenu de la contre-performance économique d'Expway en 2019, le complément de prix prévu lors de cette transaction est devenu caduque. Une garantie de passif a été également activée, pouvant amener à l'annulation du paiement en titres de l'acquisition et donc à l'annulation des 279 741 titres créés à cette occasion.

Quel pilotage de la crise sanitaire ?

La crise sanitaire Covid-19 ne facilite pas le redressement du groupe, même si l'activité sur les 3 premiers mois de l'année était plutôt bien orientée avec un peu plus de 3,5 ME de facturations enregistrées et un pipe commercial dynamique. L'activité commerciale et la signature de nouvelles commandes sont en effet sensiblement ralenties depuis la fin mars, réduisant de facto la visibilité du Groupe.

Dans ce contexte, Enensys Technologies continue d'accompagner les demandes de ses clients en assurant une continuité d'exploitation, grâce au recours massif au télétravail et à la mise en oeuvre des mesures de protection renforcées pour les collaborateurs présents sur le site. Les approvisionnements sont également sécurisés. Le Groupe a recours aux mesures d'accompagnement comme le chômage partiel afin d'adapter en permanence ses effectifs par rapport à son activité et poursuit son plan de réduction des effectifs qui sera achevé courant mai. Des économies importantes ont également été réalisées à la suite de l'annulation des salons professionnels programmés au premier semestre.

Enensys Technologies met à profit cette période à continuer d'enrichir ses solutions technologiques, avec un focus particulier sur l'offre autour d'insertion de publicité ciblée, de monitoring OTT et des nouvelles normes de télévision terrestre comme ATSC3.0. Les expériences menées avec un client américain, majeur en termes de vidéo sur mobiles, pourraient, en cas de succès, ouvrir de nouveaux marchés, en particulier dans le domaine des évènements live.
Sur le plan de la trésorerie, Enensys Technologies dispose d'une trésorerie brute disponible de 2 ME au 30 avril 2020. Le groupe a perçu depuis le début de l'exercice des financements régionaux sur des projets collaboratifs pour 0,7 ME. Le groupe veille à préserver sa trésorerie en décalant, dans la mesure du possible, les sorties de trésorerie en concertation avec ses bailleurs, les organismes publics et ses partenaires bancaires. Le groupe devrait également percevoir un complément sur le Crédit d'Impôt Recherche de 1,4 ME avant la fin du semestre.

Dans l'hypothèse d'une reprise de l'activité au second semestre en phase avec le plan de marche initial, Enensys Technologies devrait donc disposer des moyens nécessaires au financement de son activité sur l'exercice 2020. De plus, le Groupe étudie actuellement la possibilité de financements complémentaires, notamment les prêts garantis par l'état.

Les projections restent cependant difficiles à ce stade, compte tenu des incertitudes liées à la durée de la crise, et des restrictions associées, ainsi qu'à la vigueur de la reprise, dans un marché qui ne pourra s'affranchir longtemps de ces investissements stratégiques. L'objectif de retour à l'équilibre opérationnel au second semestre 2020 dépend essentiellement du niveau de facturations sur la période et donc de la vigueur de la reprise du marché dans les prochains mois, les économies programmées étant aujourd'hui réalisées.

Le Groupe reste prudent, et n'exclut cependant pas d'autres réductions de charges en fonction de l'évolution de la situation et tiendra le marché informé de toute évolution.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.