Enertime : du levier ?

Enertime : du levier ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 15 mars 2021 à 09h14

Enertime recule de 2% à 3,45 euros ce lundi en bourse de Paris, après avoir fait le point sur les 4 projets déposés par sa filiale Energie Circulaire à l'appel à projets IndusEE de l'ADEME clos le 20 octobre 2020. Le projet écarté par l'ADEME en décembre 2020 a été techniquement et économiquement retravaillé... Il s'articule autour d'un accord de co-développement signé avec l'exploitant du site et un tiers consommateur de chaleur. Une communication officielle pourra être effectuée dès que le projet aura reçu une première validation des instances politiques locales. Ce projet est considéré par Enertime comme exemplaire en matière d'économie circulaire et d'impact territorial, avec un concept duplicable en France comme à l'étranger. Le second projet, représentant un montant global de 6,4 ME, porte sur l'installation d'un ORC de 1,8 MW couplé à un compresseur à air permettant de transformer la chaleur perdue en air comprimé pour les besoins d'une verrerie du Groupe Verallia à Lagnieu en région Auvergne Rhône-Alpes. Ce projet a obtenu une subvention de l'ADEME à hauteur de 2,3 ME... Le troisième projet est toujours en cours d'instruction par l'ADEME. Ces trois premiers dossiers restent donc "pleinement d'actualité", ajoute le groupe.

Enertime recule de 2% à 3,45 euros ce lundi en bourse de Paris, après avoir fait le point sur les 4 projets déposés par sa filiale Energie Circulaire à l'appel à projets IndusEE de l'ADEME clos le 20 octobre 2020. Le projet écarté par l'ADEME en décembre 2020 a été techniquement et économiquement retravaillé... Il s'articule autour d'un accord de co-développement signé avec l'exploitant du site et un tiers consommateur de chaleur. Une communication officielle pourra être effectuée dès que le projet aura reçu une première validation des instances politiques locales. Ce projet est considéré par Enertime comme exemplaire en matière d'économie circulaire et d'impact territorial, avec un concept duplicable en France comme à l'étranger.
Le second projet, représentant un montant global de 6,4 ME, porte sur l'installation d'un ORC de 1,8 MW couplé à un compresseur à air permettant de transformer la chaleur perdue en air comprimé pour les besoins d'une verrerie du Groupe Verallia à Lagnieu en région Auvergne Rhône-Alpes. Ce projet a obtenu une subvention de l'ADEME à hauteur de 2,3 ME... Le troisième projet est toujours en cours d'instruction par l'ADEME. Ces trois premiers dossiers restent donc "pleinement d'actualité", ajoute le groupe.

Le quatrième projet n'a pas été retenu par l'ADEME. Il pourrait être abandonné ou modifié et dans ce cas, faire l'objet d'un nouveau dépôt à la prochaine session d'appel à projets de l'ADEME ouverte le 11 mars et close le 17 mai prochain, Enertime envisage de déposer plusieurs nouveaux dossiers pour cette prochaine session, toujours à travers sa filiale Energie Circulaire.

Compte tenu du succès de l'initiative et de la forte dynamique actuelle autour de ses technologies, Enertime n'exclut pas de se voir confier, en tant que fournisseur d'équipements, la réalisation de projets ORC sélectionnés dans le cadre de l'Appel à Projets mais dont Energie Circulaire n'aurait pas été le porteur. Cette éventualité concrétiserait la volonté du Gouvernement français de développer une filière industrielle stratégique autour des technologies de valorisation de la chaleur fatale industrielle...
"Les appels d'offres gouvernementaux sont un levier important de croissance pour Enertime dans les années à venir" rappelle sobrement Portzamparc qui conseille de conserver le dossier Enertime. Le titre recule ce matin de 2% à 3,45 euros en Bourse de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.