Enertime signe avec Stolect

Enertime signe avec Stolect©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 mai 2021 à 09h11

Enertime grimpe de 17% ce mercredi à 2,60 euros, alors que le groupe a conclu un partenariat industriel avec la société Stolect, qui développe une technologie innovante de stockage massif d'électricité basée sur la conversion réversible de l'énergie électrique en énergie thermique. Le procédé repose sur un cycle thermodynamique qui emmagasine l'énergie électrique sous forme de chaleur sensible dans des matériaux réfractaires portés à haute température, puis qui la restitue lorsqu'un besoin de production électrique apparaît.

Enertime grimpe de 17% ce mercredi à 2,60 euros, alors que le groupe a conclu un partenariat industriel avec la société Stolect, qui développe une technologie innovante de stockage massif d'électricité basée sur la conversion réversible de l'énergie électrique en énergie thermique. Le procédé repose sur un cycle thermodynamique qui emmagasine l'énergie électrique sous forme de chaleur sensible dans des matériaux réfractaires portés à haute température, puis qui la restitue lorsqu'un besoin de production électrique apparaît.

L'installation de stockage comprend deux enceintes, l'une chaude et l'autre froide, isolées thermiquement et remplies de matériaux réfractaires. Ces enceintes sont reliées entre elles par deux trains de turbomachines composés chacun d'un compresseur et d'une turbine. De l'air circule en circuit fermé entre ces deux enceintes grâce aux turbomachines et permet le stockage et le déstockage de la chaleur et donc de l'électricité. Les atouts de cette technologie de stockage à haut rendement et respectueuse de l'environnement en font un procédé particulièrement adapté au stockage massif des énergies renouvelables.

Enertime fournira les turbomachines de 1 MW destinées à être installées sur un site de la SNCF à Rennes qui stockera 5 MWh d'électricité. Enertime et Stolect ont par ailleurs établi les bases d'une collaboration industrielle sur le long terme. Le projet Stolect nécessite le déploiement de technologies avancées de conception et fabrication de turbomachines de détente et de compression qu'Enertime maîtrise parfaitement.
"Le stockage stationnaire de l'électricité va se développer avec l'augmentation des énergies renouvelables intermittentes
dans le mix énergétique" commente Portzamparc qui reste à "conserver" sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.