Engie a des ambitions au Moyen-Orient dans les énergies renouvelables

Engie a des ambitions au Moyen-Orient dans les énergies renouvelables

Champ solaire Shams 1, Emirat d'Abou Dhabi développé sur un partenariat Masdar, Total et Abengoa Solar

Boursier.com, publié le mercredi 18 janvier 2017 à 06h34

Les ambitions d'Engie dans les énergies renouvelables passent par le Moyen-Orient. Le groupe s'est positionné sur deux appels d'offres solaires en Arabie Saoudite, a révélé le responsable régional Sébastien Arbola à Bloomberg lors d'une interview.

L'énergéticien va aussi participer à d'autres compétitions dans le royaume ainsi qu'à Oman et Dubaï. Les pays du Golfe se sont généralement imposés des objectifs élevés en matière d'énergies renouvelables, mais ne se sont intéressés à la question qu'assez récemment. Engie est très présent dans la zone, plus que présent même puisque le groupe est le numéro un régional de la production électrique privée, avec 28.6 GW de capacités installées fin 2015. Le groupe possède des parts dans des centrales au gaz et de production d'eau en Arabie Saoudite, à Bahreïn, au Qatar, dans les Émirats Arabes Unis, au Koweït et à Oman. Le périmètre de ce qu'Engie appelle ses "sociétés projets" du Moyen-Orient, soit une quarantaine de participations, correspondait en 2015 à un chiffre d'affaires de 3,86 milliards d'euros pour 605 ME de bénéfice net.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Engie a des ambitions au Moyen-Orient dans les énergies renouvelables
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]