Engie a regardé le dossier Direct Energie

Engie a regardé le dossier Direct Energie©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 26 avril 2018 à 11h58

Engie a regardé le dossier Direct Energie mais n'a pas donné suite. Lors d'une conférence de presse, Isabelle Kocher a déclaré: "Nous savions qu'ils allaient vendre à un moment donné...mais nous n'avions pas besoin d'acheter un ticket d'entrée sur le marché français de l'électricité, nous sommes déjà là". Total a annoncé la semaine dernière le rachat du distributeur d'électricité dans le cadre d'un accord qui en fera un challenger majeur d'EDF.

"Pas l'intention de scinder le groupe"

La directrice générale d'Engie a souligné qu'elle n'avait pas l'intention de scinder le groupe comme cela a pu se passer en Allemagne avec E.ON, RWE et Innogy. Cette annonce a été une surprise pour l'industrie, qui suivra de près l'expérience allemande, a précisé la dirigeante. Elle a déclaré que la restructuration représentait un pari selon lequel un groupe utilitie peut être un meilleur producteur d'électricité sans un portefeuille de clients, et un meilleur exploitant de réseau sans avoir un accès privilégié aux actifs de production d'électricité. "Nous n'avons pas fait ce pari, bien au contraire, nous sommes un groupe qui se présente à ses clients comme un architecte capable de tout faire".

"Nous ne sentons pas la pression du marché pour une opération de ce genre"

Egalement interrogée sur un éventuel spin-off de certaines activités afin d'augmenter la valeur de l'action Engie, I.Kocher a déclaré que ce n'était pas quelque chose que le marché demandait. "Nous ne sentons pas la pression du marché pour une opération de ce genre". "Nous sommes l'une des sociétés les mieux valorisées de l'industrie... Il y a eu un moment où nous avons souffert d'une décote, mais ce n'est plus le cas".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.