Engie et le CEA renouvellent leur partenariat de recherche nucléaire

Engie et le CEA renouvellent leur partenariat de recherche nucléaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 02 mars 2018 à 14h32

Isabelle Kocher (Directrice Générale du groupe Engie) et Daniel Verwaerde (Administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives - CEA) signent la poursuite de leur accord en matière de Recherche et Développement dans le domaine de l'énergie nucléaire.

Dans la prolongation des coopérations qui liaient Engie et le CEA depuis 2007, un nouvel accord a été signé, qui engage pour 2 ans les partenaires dans les domaines techniques suivants :
- l'amélioration des performances et de la sûreté des réacteurs ;
- le développement de la connaissance des phénomènes d'évolution des matériaux, des équipements et des composants, y compris les cuves et structures internes ;
- le démantèlement, déconstruction et assainissement d'installations nucléaires ;
- la maîtrise de la radioprotection, de la gestion des rejets et des déchets.

En 2018, il s'agit de finaliser les études sur des molécules utilisées pour améliorer la flexibilité d'exploitation des circuits de refroidissement des réacteurs et de développer de nouvelles technologies pour le conditionnement des déchets. Ces recherches viendront compléter le bilan des actions menées depuis 5 ans par Engie et le CEA, notamment à travers des projets de R&D liés aux problématiques d'assainissement et de démantèlement.

La prolongation de l'accord de coopération avec le CEA confirme la volonté d'EEngie de "continuer à valoriser ses compétences techniques et humaines dans l'industrie nucléaire. Le Groupe exploite 7 unités nucléaires en Belgique". Outre cette expertise d'opérateur nucléaire, Engie est stratégiquement positionné et actif dans les métiers de services -ingénierie et conception, installation, gestion du combustible, maintenance, gestion des déchets radioactifs et démantèlement- avec 7.000 ingénieurs et techniciens ayant des compétences nucléaires spécifiques, pour un chiffre d'affaires de 860 millions d'euros en 2017.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU