Engie : inaugure une plateforme de test des technologies renouvelables à Singapour

Engie : inaugure une plateforme de test des technologies renouvelables à Singapour
singapour vue centre business

Boursier.com, publié le jeudi 26 novembre 2020 à 14h38

Engie inaugure une plateforme conçue pour tester des technologies renouvelables à Singapour pour accélérer la transition vers une économie neutre en carbone. En effet, Engie lance une plateforme SPORE (Sustainable Power for Offgrid REgions) sur l'île de Semakau au large de Singapour en collaboration avec l'Institut de Recherche en Energie de l'Université Technologique de Nanyang et Schneider Electric.

Le site est destiné à devenir un laboratoire vivant, utilisé par Engie et ses partenaires pour tester différentes technologies renouvelables, dont l'hydrogène vert, proposer des formations et prouver qu'un micro-réseau 100% renouvelable est possible. Cette plateforme contribuera à l'objectif d'Engie d'accélérer la transition vers une économie neutre en carbone. Elle constitue une étape clé des initiatives de recherche et de développement du Groupe.

Créé dans le cadre de l'initiative locale 'Renewable Energy Integration Demonstrator' (REIDS), ce projet consiste en une solution de pointe de micro-réseau multi-fluides qui génère 650 kW d'électricité. La plateforme Reids-Spore d'Engie est autosuffisante en énergie grâce à différentes sources d'énergies renouvelables et solutions de stockages intégrées. Elle possède la plus grande éolienne installée à Singapour ainsi qu'une chaîne hydrogène complète dédiée à l'électricité et à la mobilité. La plateforme Spore permettra d'aborder la question de l'accès à l'énergie verte dans des zones reculées. Elle est conçue comme un laboratoire vivant utilisé par le groupe pour tester et développer différents types de solutions à faible empreinte carbone en conditions tropicales, et pour préparer leur déploiement à grande échelle. Elle pourrait à terme servir de centre d'apprentissage pour l'industrie et les professionnels afin de les informer sur ces nouvelles technologies. 

Rappelons qu'Engie investit chaque année 190 millions d'euros dans la recherche et le développement, particulièrement dans le domaine des énergies renouvelables. Le projet de Semakau sera le premier d'une série de tests expérimentaux R&D mis en place par Engie en Asie du Sud-Est. Pour sa part, le programme Reids est un programme de l'Institut de Recherche en Energie de l'Université Technologique de Nanyang à Singapour qui a débuté en 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.