Engie : la reprise de TAG va gonfler la dette de 1,6 milliard d'euros

Engie : la reprise de TAG va gonfler la dette de 1,6 milliard d'euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 24 juin 2019 à 08h35

Engie dévoile l'impact financier attendu du rachat par sa filiale brésilienne de 90% des parts de Transportadora Associada de Gás (TAG), le réseau de gazoducs, auprès de Petrobras. Une transaction qui devrait contribuer à hauteur de 0,13 milliard d'euros au résultat opérationnel courant du groupe en 2021. Une contribution appelée à croitre au fil des années avec un TCAC de plus de 10% estimé entre 2021 et 2024.

Au niveau du résultat net récurrent (part du Groupe), l'opération devrait gonfler l'indicateur de 0,1 milliard d'euros en 2021, avec un TCAC anticipé à plus de 15% entre 2021 et 2024. Enfin, l'impact sur la dette nette est estimé à 1,6 milliard d'euros.

Isabelle Kocher, Directrice Générale d'Engie, a déclaré : "Avec un flux de profit attractif et stable, nous sommes fiers de présenter les contributions financières très intéressantes de cette acquisition sur le Groupe. TAG est un atout formidable, dans lequel nous apporterons les connaissances et l'expertise d'Engie dans la gestion d'infrastructures gazières complexes, et qui nous donnera l'opportunité de développer une façon de transporter le gaz sur la base de nouvelles technologies telles que le biométhane et l'hydrogène vert. TAG est un élément clé de notre offre au Brésil, un pays prioritaire pour Engie".

TAG, qui possède 4.500 kilomètres de gazoducs, soit 47% de l'ensemble des infrastructures de gaz du pays, a été repris par un consortium regroupant Engie (actionnaire à 32,5%), ENGIE Brasil Energia (actionnaire à 32,5%) et la Caisse de Dépôt et Placement du Québec (actionnaire à 35%), suite à un appel d'offre organisé par Petrobras début avril 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.