Engie précise le calendrier pour une évolution de son capital

Engie précise le calendrier pour une évolution de son capital©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 juin 2018 à 08h09

La direction du groupe Engie a indiqué qu'une sortie partielle ou complète de l'Etat de son capital n'aurait lieu qu'une fois que le groupe aura annoncé ses perspectives à long terme, fin 2018, ce qui permettrait à l'opération de se dérouler "dans les meilleures conditions".

Engie "est prêt à faire face à tous les scénarios et, dans tous les cas, une sortie partielle ou complète de l'Etat n'aurait pas d'impact sur la capacité de financement du groupe", a commenté le groupe, tout en soulignant qu'une opération n'était pas prévue à court terme, la loi Pacte devant être promulguée fin 2018 ou début 2019. Engie a également fait valoir qu'un désengagement de l'Etat (24,1% du capital) n'interviendrait donc qu'après son "capital markets day", prévu à la fin de cette année, au cours duquel il annoncera ses perspectives à long terme...

L'opération pourrait ainsi "se dérouler dans les meilleures conditions, à la fois pour l'Etat et pour le groupe".
Engie a également souligné qu'une sortie de l'Etat, partielle ou complète, permettrait d'augmenter son capital flottant, "assurant une meilleure liquidité".

Le gouvernement a annoncé en début de semaine que le projet de loi "Pacte" intégrerait des dispositions modifiant le cadre juridique qui régit la participation publique dans Engie, mais aussi dans ADP et la Française des Jeux (FDJ), ce qui permettra à l'Etat de descendre sous la barre d'un tiers des droits de vote chez l'énergéticien...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU