Engie prépare la fermeture de ses centrales au charbon chiliennes

Engie prépare la fermeture de ses centrales au charbon chiliennes
Peabody Energy a confirmé avoir soumis une offre indicative pour l'acquisition de Macarthur Coal Limited, leader australien de la production de charbons métallurgiques.

Boursier.com, publié le mercredi 28 mars 2018 à 06h52

Faute d'avoir pu trouver un acquéreur, Engie devrait fermer à terme ses centrales au charbon chiliennes, sans même les avoir mises en vente. Le patron du groupe pour l'Amérique Latine, Philip de Cnudde, a expliqué lors d'une interview accordée à l'Agence Bloomberg qu'une évaluation interne avait été conduite sur l'avenir des installations et qu'il était apparu qu'elles seraient très compliquées à céder, d'autant que les autorités chiliennes poussent à la transition énergétique. Engie s'est donc rapproché du gouvernement pour évoquer l'avenir de la production énergétique et le développement de solutions alternatives. Au Chili, 21% de l'énergie est produite à partir de charbon, mais les énergies renouvelables sont désormais montées à 22% du mix. C'est évidemment dans cette voie que le groupe français et ses concurrents vont s'engager.

Au Chili, Engie opère via Engie Energia Chile, une société cotée en bourse dont l'énergéticien français possède 52,8%. Sa capacité installée atteint 2.061 MW. L'entreprise est aussi présente dans la distribution électrique, le gaz et les services. Elle possède la majorité des parts du terminal GNL de Mejillones. Dans les énergies renouvelables, le groupe possède un parc éolien de 48 MW et une centrale hydroélectrique de 34,4 MW. Une centrale de 375 MW est en cours de construction dans la région de Mejillones, où l'énergéticien opère déjà une centrale gaz et charbon de 884 MW. A Tocopilla, c'est une centrale gaz, charbon et fioul de 963 MW qui est à l'oeuvre.

En juin dernier, des rumeurs avait déjà tourné sur la mise en vente des deux centrales de Tocopilla et Mejillones (Andina et Hornitos). Les installations ne seront pas fermées du jour au lendemain, pour ne pas compromettre la sécurité énergétique du pays. Engie devrait présenter dans le prochaines semaines son projet définitif ainsi que son calendrier.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Engie prépare la fermeture de ses centrales au charbon chiliennes
  • avatar
    Tueur -

    Engie a encore d'autres conneries en réserve ?????
    Quelle est la moins value ?????
    Quelle est la perte comptable ???????
    Heureusement, je suis sorti de cette entreprise, tous mes titres ont été vendus en janvier !