Engie : résultats sans grande surprise, nouveau plan d'économies

Engie : résultats sans grande surprise, nouveau plan d'économies©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 28 février 2019 à 08h51

Engie présente des résultats 2018 globalement conformes aux attentes du marché et annonce, comme anticipé, un nouveau plan d'économies. Le groupe énergétique a réalisé l'an passé un Ebitda de 9,2 milliards d'euros (+0,4% en variation brute, +4,7% en organique) pour un chiffre d'affaires de 60,6 MdsE (+1,7% en variations brute et organique). Le résultat net récurrent part du groupe ressort à 2,5 MdsE (+10,1%, +17,3% en organique), contre 2,42 MdsE de consensus. Le ratio dette nette économique/ Ebitda s'établit à 3,85x, stable par rapport à fin 2017. Après prise en compte de l'impact de la mise en oeuvre de la norme IFRS 16 au niveau de l'Ebitda, le ratio est de 3,66x.

Engie table sur un résultat net récurrent part du groupe en croissance en 2019, compris entre 2,5 et 2,7 milliards d'euros, qui repose sur une fourchette indicative d'Ebitda de 9,9 à 10,3 milliards. La firme prévoit aussi un ratio dette nette financière / Ebitda inférieur ou égal à 2,5x.

Au titre des résultats 2018, Engie confirme le paiement d'un dividende ordinaire de 0,75 euro par action, en numéraire. A compter de 2020, le dividende annuel sera versé en une seule fois, à l'issue de l'Assemblée Générale Ordinaire (AGO) approuvant les comptes annuels. Afin de neutraliser l'impact de cette transition pour les actionnaires en 2019, la société soumettra à l'approbation de ses actionnaires lors de son AGO du 17 mai prochain un dividende exceptionnel de 0,37 euro par action, ce qui portera la distribution totale décidée par cette Assemblée Générale à 1,12 euro par action.

Pour l'avenir, Engie annonce par ailleurs une nouvelle politique de dividende à moyen terme, dans une fourchette de 65 % à 75% de ratio de distribution sur la base du RNRpg. Au titre de l'exercice fiscal 2019, Engie vise un dividende dans le haut de cette fourchette.

Le groupe présente également un nouveau plan devant lui permettre de faire progresser son résultat net courant de 7% à 9% par an sur la période 2019-2021. Ce plan, qui concentrera les investissements de la firme sur 20 pays et 30 métropoles, la conduira à quitter une vingtaine de pays en trois ans. Engie projette aussi un programme d'économies de 800 millions d'euros pour la période 2019-2021, en écho à celui de 1,3 milliard mis en oeuvre sur 2016-2018, ainsi que 11 à 12 MdsE d'investissements de croissance et 6 MdsE de cessions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.