Engie serait de retour dans la course à la consolidation sectorielle

Engie serait de retour dans la course à la consolidation sectorielle©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 février 2018 à 06h16

Alors que son vaste programme de cession est peu ou prou bouclé, Engie est à nouveau à l'affût d'acquisitions. Et pas forcément de petites opérations "ciblées", selon la sémantique financière. Plutôt une bonne grosse acquisition "structurante", si l'on reste dans le vocabulaire boursier. Les informateurs de Reuters ont laissé entendre que le conseil examine régulièrement les possibilités de transaction d'envergure. Le fait de céder des actifs du 'vieux monde' crée un trou dans les résultats et ce ne sont pas les renouvelables qui vont le combler tout de suite, donc Kocher cherche une acquisition, a précisé l'un d'eux. Des rumeurs récentes ou plus anciennes ont circulé concernant le néerlandais Eneco ou l'allemand Innogy.

A peine désigné et pas encore nommé, le futur président Jean-Pierre Clamadieu a laissé clairement entendre sur BFM qu'Engie doit réfléchir à la croissance externe pour renforcer sa base de développement. Il a cependant salué le travail de la directrice générale Isabelle Kocher, dont la stratégie affiche beaucoup de cohérence. L'une des inconnues à résoudre dans les mois à venir porte sur les relations au sein du nouveau duo. Les tensions entre Isabelle Kocher et son président actuel, Gérard Mestrallet, sont de notoriété publique.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU