Engie : soutient la décarbonation en Amérique latine

Engie : soutient la décarbonation en Amérique latine©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 10 décembre 2019 à 15h41

Dans le cadre de la COP 25 à Madrid, Engie annonce la fermeture de près de 1 GW d'actifs au charbon au Chili et au Pérou entre 2019 et 2024.

Au Chili, Engie annonce la fermeture des deux unités au charbon situées à Mejillones (334 MW) d'ici 2024. En juin 2019, Engie a fermé deux unités à Tocopilla (unités 12 et 13, soit 170 MW) et a annoncé la fermeture de deux autres unités sur le même site (unités 14 et 15, soit 270 MW) d'ici 2021. Au Pérou, Engie fermera la centrale Ilo 21 (135 MW) d'ici 2022.

Engie a annoncé la semaine dernière un plan de développement des énergies renouvelables au Chili, pour la construction de 1 GW d'actifs éoliens et solaires, pour un investissement d'environ 1 milliard de dollars. Les 2 premiers projets -le parc solaire Capricorn et le site éolien de Calama- sont actuellement en construction, tandis qu'un 3e -le parc solaire de Tamaya- commencera la construction au 1er trimestre 2020. Ces trois projets constituent les premiers 370 MW du plan.

Rappelons que conformément au plan de décarbonation du Chili, Engie a récemment signé une lettre d'intention avec la Banque Interaméricaine de Développement (BID) pour structurer un prêt à long terme d'un montant maximal de 125 millions de dollars pour financer les investissements dans les énergies renouvelables. La BID a mis au point un instrument pour réduire le coût financier des projets d'énergie renouvelable pour les entreprises qui possèdent des centrales au charbon, en monétisant la réduction des émissions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.