EO2 : résultats semestriels 2020-2021 publiés

EO2 : résultats semestriels 2020-2021 publiés©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 décembre 2020 à 07h25

Le Groupe EO2 a réalisé un premier semestre 2020-2021 très solide en poursuivant sa croissance rentable, malgré le contexte de crise sanitaire Covid-19. Le Groupe continue d'évoluer dans un environnement porteur, favorable au développement des installations de matériel de chauffage à granulés bois, plus écologiques et plus compétitives. Le premier semestre est également marqué par le renforcement de l'offre "services énergétiques" avec l'acquisition de la société SVM spécialisée dans l'installation, l'entretien et la maintenance de chaudières individuelles gaz. Cette opération entre parfaitement dans la stratégie du Groupe qui vise à accroître le volume des activités récurrentes et à se diversifier dans les services énergétiques, afin d'abaisser sa dépendance à la mono-activité de la granulation bois.

Le Groupe EO2 a réalisé un premier semestre 2020-2021 très solide en poursuivant sa croissance rentable, malgré le contexte de crise sanitaire Covid-19. Le Groupe continue d'évoluer dans un environnement porteur, favorable au développement des installations de matériel de chauffage à granulés bois, plus écologiques et plus compétitives.
Le premier semestre est également marqué par le renforcement de l'offre "services énergétiques" avec l'acquisition de la société SVM spécialisée dans l'installation, l'entretien et la maintenance de chaudières individuelles gaz. Cette opération entre parfaitement dans la stratégie du Groupe qui vise à accroître le volume des activités récurrentes et à se diversifier dans les services énergétiques, afin d'abaisser sa dépendance à la mono-activité de la granulation bois.

Le chiffre d'affaires consolidé ressort en hausse de +10% au 1er semestre 2020-2021 à 11,3 ME.
Les activités de granulation bois, toujours portées par d'excellents fondamentaux et faiblement impactées par la crise sanitaire, restent dynamiques avec un chiffre d'affaires de 8,8 ME. Les services énergétiques ont été plus impactées par la crise en raison des restrictions de déplacement pendant la crise sanitaire. Malgré cela cette activité réalise un chiffre d'affaires de 2,5 ME.

L'excédent brut d'exploitation (EBE) consolidé semestriel du Groupe progresse ainsi de +36% par rapport au 1er semestre 2019-2020, passant de 1 ME en août 2019 à plus de 1,4 ME en août 2020. Le Groupe est parvenu notamment à maintenir à court terme ses prix de marché ainsi que ses niveaux de marges malgré la pression exercée à la baisse sur les prix en France par de nombreux producteurs étrangers
Après comptabilisation des dotations aux amortissements et aux provisions (1,1 ME), le Résultat d'Exploitation ressort positif et quasi-stable à 0,5 ME en Août 2020. Après prise en compte du résultat financier de (0,2) ME, d'un résultat exceptionnel positif de 0,2 ME et de l'impôt pour (0,02) ME, le résultat net part du Groupe s'élève à 0,5 ME.

Une situation financière saine

La capacité d'autofinancement du Groupe progresse à 1,5 ME (contre 1,2 ME).
La variation de BFR est très faible à (0,01) ME au 31 Août 2020 contre 0,6 ME au 31 Août 2019. Au 31 août 2021, les flux de trésorerie opérationnels restent élevés à 1,5 ME (contre 1,7 ME au 31 Août 2019) et permettent d'autofinancer les investissements (1,4 ME dont 1,1 ME liés au paiement de l'acquisition de SVM).

L'endettement net continue de décroitre et reste faible à 1,5 ME pour des capitaux propres de 19,1 ME. La trésorerie brute disponible s'est renforcée à 14,4 ME au 31 août 2020 contre 11,9 ME au 31 août 2019. Le Groupe dispose d'une large marge de manoeuvre financière pour poursuivre ses investissements et saisir d'éventuelles opportunités de croissance externe.

Perspectives

Le Groupe a démarré le second semestre avec ambition et vigilance. Le Groupe va continuer de bénéficier dans un contexte favorable aux renouvellements des installations de matériel de chauffage par des solutions à granulés bois.

Les températures particulièrement élevées enregistrées à l'automne ont logiquement pesé sur les besoins en chauffage et sur la consommation des granulés. Ceci a entrainé momentanément une pression à la baisse sur les prix, d'autant que le faible taux d'humidité des bois favorise les rendements industriels. Le Groupe EO2 a continué de s'appuyer sur la qualité de sa production et sur la résilience de ses débouchés durant cette période. La vigueur de l'Hiver en janvier et février conditionnera en partie le niveau final de performance du Groupe.

Le Groupe confirme sa stratégie de diversification de ses activités dans les services énergétiques afin de renforcer la récurrence de ses activités et d'abaisser sa dépendance au climat et à un mono produit.
Le Groupe EO2 est prêt à saisir des opportunités en privilégiant des cibles d'une taille comprise entre 1 et 10 millions d'euros en privilégiant les régions IDF, Rhône Alpes Auvergne et Région Sud.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.