Erytech creuse sa perte au 1er trimestre 2018

Erytech creuse sa perte au 1er trimestre 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 15 mai 2018 à 06h26

Au 1er trimestre 2018, Erytech enregistre une perte nette de -11,7 millions d'euros (-6,5 ME au 1er trimestre 2017), soit une augmentation de 5,2 ME.

Au 31 mars 2018, la trésorerie et équivalents de trésorerie d'Erytech s'élevaient à 171,8 ME (185,5 ME au 31 décembre 2017). Cette diminution de 13,8 ME de la trésorerie nette sur le trimestre traduit une consommation nette de trésorerie de 11,2 ME pour les activités opérationnelles, les investissements et les financements, et une perte financière de 2,6 ME liée aux variations de change entre l'US dollar et l'Euro lors de la conversion en euro de la trésorerie détenue en dollar. Cette perte comptable n'a pas de réelle incidence sur la trésorerie disponible, dans la mesure où la trésorerie détenue en USD est conservée dans cette monnaie pour des dépenses en dollar.

Dans le sillage du succès de notre introduction sur le Nasdaq à la fin de l'année dernière, le 1er trimestre de cette année a été principalement consacré à la mise en oeuvre du programme de développement de nos produits dans les tumeurs solides, explique Gil Beyen, Président-Directeur Général d'Erytech. Les activités de préparation sont en bonne voie pour le lancement d'une étude pivot de Phase 3 dans le traitement de seconde ligne du cancer du pancréas et d'une étude de Phase 2 dans le traitement de première ligne du cancer du sein triple négatif. En parallèle, nous renforçons nos équipes, et augmentons notre capacité de production en Europe et aux États-Unis. Nous rencontrerons, par ailleurs, prochainement la FDA pour discuter de notre programme dans la LAL, et attendons le retour du CHMP sur notre demande d'AMM dans le traitement des patients en rechute ou intolérants aux autres traitements de la LAL. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l'avancée de ces projets à mesure que l'année avancera.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.