Erytech : la perte s'élève à 53,6 ME sur 9 mois

Erytech : la perte s'élève à 53,6 ME sur 9 mois©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 07h22

Erytech Pharma fait le point sur ses avancées cliniques et financières. La perte nette pour les 9 premiers mois de 2020 s'élève à 53,6 millions d'euros, soit une hausse de 10,3 millions d'euros (+24%) par rapport à l'année précédente, sous l'effet de l'accroissement de 4,7 millions d'euros (+10%) de la perte d'exploitation et la diminution de 5,6 millions d'euros du résultat financier. Le creusement de la perte d'exploitation de 4,7 millions d'euros résulte de l'augmentation de 6 millions d'euros des dépenses de développement préclinique et clinique, principalement liées aux charges encourues pour l'essai de phase 3 dans le cancer du pancréas, de la diminution de 2,3 millions d'euros des frais généraux et administratifs, liés à la fin des dépenses relatives à la mise en place du site de production encourues pour l'essentiel en 2019, et à la baisse de 1 million d'euros des revenus, dont 0,9 million d'euros correspondent au paiement reçu à la signature de l'accord de licence avec SQZ Biotechnologies en juin 2019, qui ne s'est pas reproduit en 2020.

Au 30 septembre 2020, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la Société totalisaient 40,5 millions d'euros (environ 47,5 millions de dollars), contre 73,2 millions d'euros au 31 décembre 2019 et 45,4 millions d'euros au 30 juin 2020. Cette diminution de 32,7 millions d'euros de la trésorerie au cours des 9 premiers mois de 2020 (soit 14,6 millions d'euros au 1er trimestre 2020, 13,1 millions d'euros au 2ème trimestre et 4,9 millions d'euros au 3ème trimestre), traduit une consommation nette de trésorerie de 32,3 millions d'euros, qui se compose principalement d'une utilisation nette de trésorerie de 38,2 millions d'euros pour les activités d'exploitation, de 1,4 million d'euros pour les activités d'investissement et de 7,4 millions d'euros pour les activités de financement, tandis que la dépréciation en fin de période du dollar américain par rapport à l'euro a entraîné un effet de change négatif de 0,4 million d'euros.

Les activités de financement comprennent le tirage de deux tranches de 3 millions d'euros chacune, en juillet et août 2020, dans le cadre de l'accord de financement en obligations convertibles avec Alpha Blue Ocean, pour un produit net de 5,6 millions d'euros. A la date de ce communiqué de presse, toutes les obligations ont été converties et ont donné lieu à l'émission de 1 125 873 nouvelles actions, représentant 5,90% du capital social en circulation de la société à date.

En septembre, ERYTECH a annoncé la mise en oeuvre d'un programme de financement "at-the-market" ("ATM"). Une nouvelle déclaration d'enregistrement préalable sur le formulaire F-3 a été déposée par la société auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission (SEC) le 21 septembre 2020 afin de reconduire l'enregistrement préalable précédemment déposé par la société et de couvrir le programme ATM, et la déclaration d'enregistrement a été déclarée effective par la SEC le 9 octobre 2020. À ce jour, la société n'a vendu aucun titre dans le cadre du programme ATM.

Plus tôt cette semaine, ERYTECH a annoncé avoir obtenu avec Bpifrance et la Société Générale un financement non dilutif de 10 millions d'euros sous la forme d'un prêt garanti par l'État (prêt PGE).
Bpifrance et la Société Générale octroieront à Erytech chacune un prêt d'un montant de 5 millions d'euros et l'État français garantira 90% des montants totaux dus. Les prêts portent un taux d'intérêt fixe de 1,75% et 0,25% par an respectivement, avec une durée initiale d'un an. À l'issue de cette durée initiale, la Société peut, à sa discrétion, différer le remboursement du montant principal sur une période pouvant aller jusqu'à 5 ans supplémentaires.

La société estime qu'avec sa trésorerie et équivalents de trésorerie, ce Prêt Garanti par l'État prolongera son horizon de trésorerie au T3 2021. En prenant en compte l'émission potentielle d'obligations convertibles et le financement du programme ATM, l'horizon pourrait s'étendre jusqu'à la fin de 2021.

Actualités et principales réalisations attendues au cours des 12 prochains mois :
Présentation des principales données finales à l'ASH de l'étude NOPHO de phase 2 IST, conduite par un investigateur, dans le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique (déc. 2020)
Analyse intermédiaire d'efficacité de l'étude TRYbeCA-1 de phase 3 dans le traitement en seconde ligne du cancer pancréatique métastatique (T1 2021)
Recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas (T4 2020) ; mises à jour et résultats intermédiaires attendus en 2021
Résultats finaux de l'étude TRYbeCA-1 (dans le cas où l'IDMC recommanderait lors de l'analyse intermédiaire d'efficacité de poursuivre l'essai comme prévu) (T4 2021)

"Le troisième trimestre a été marqué par la progression dynamique et continue de nos développements, en particulier nos programmes cliniques en phase finale, malgré la pandémie mondiale liée à la COVID-19", a déclaré Gil Beyen, Directeur Général d'ERYTECH Pharma. "Le recrutement de notre étude TRYbeCA-1 de Phase 3 dans le traitement en seconde ligne du cancer du pancréas est quasi finalisé, et le recrutement de notre étude sponsorisée NOPHO de phase 2 dans le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique a été totalement finalisé en août. Alors que nous nous tournons vers la fin de l'année et 2021, nous sommes pleinement concentrés sur la poursuite de l'exécution de tous nos programmes cliniques, mais plus particulièrement sur les analyses intermédiaires et finales de TRYbeCA-1 et sur les données finales issues de l'étude NOPHO de Phase 2. Si toutes deux sont positives, nous aurons l'occasion de préparer et de soumettre des demandes d'autorisation de mise sur le marché dans deux indications au besoin médical élevé non satisfait. Enfin, j'ai le plaisir d'annoncer que nous avons mis en place des alternatives de financement malgré les conditions turbulentes du marché. Les différentes ressources cumulées, à savoir le prêt garanti par l'État français, la clôture d'un financement par obligations convertibles et la mise en place d'un programme de financement At-the-market ("ATM"), nous donnent désormais la possibilité d'étendre notre horizon de trésorerie jusqu'à la fin de l'année prochaine."

Pour rappel, Gil Beyen (Directeur Général d'ERYTECH), Eric Soyer (Directeur financier et Directeur des opérations) et Iman El-Hariry (Directeur médical) commenteront les résultats du 9 premiers mois de 2020 et les derniers développements d'ERYTECH à l'occasion d'une conférence téléphonique en anglais, retransmise en direct via un webcast, suivie d'une séance de questions-réponses, vendredi 6 novembre 2020 à 14h30
(heure de Paris).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.