ESI Group soutient Nissan dans la production de pièces en fibre de carbone

ESI Group soutient Nissan dans la production de pièces en fibre de carbone
Concept Nissan IDS

Boursier.com, publié le jeudi 03 décembre 2020 à 08h20

ESI Group accompagne Nissan Motor Co. dans son processus de fabrication permettant d'accélérer le développement de pièces en plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP). Léger mais extrêmement résistant, ce matériau sera utilisé pour produire des véhicules plus fiables et plus économes en carburant. La sécurité, le confort et l'autonomie constituent des critères fondamentaux pour les consommateurs. Pour satisfaire ces attentes, les constructeurs automobiles innovent en permanence dans différents domaines ; le poids du véhicule est un levier important pour atteindre les résultats escomptés. L'utilisation de nouveaux matériaux composites peut, dans ce cas, s'avérer essentielle. Communément utilisé dans d'autres secteurs comme l'aérospatiale et doté de capacités prometteuses, le plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP) n'était pas utilisé par les constructeurs automobiles en raison de son coût élevé et des longs délais de développement.

Depuis 2015, ESI Group accompagne Nissan dans cette démarche en faisant évoluer ses méthodologies de conception et de fabrication pour différents modèles de véhicules. La collaboration a été renforcée en 2018 avec le projet d'industrialisation de CFRP.

Pour surmonter les contraintes liées à la production de pièces en CFRP, les ingénieurs de Nissan, aidés par les solutions d'ESI, ont adopté une nouvelle approche : le processus de moulage par transfert de résine en compression (C-RTM). Il s'agit d'un procédé industriel d'injection à basse pression de résine liquide dans un moule rigide et fermé, permettant d'obtenir des pièces composites de dimensions précises. Les ingénieurs de Nissan ont ainsi développé une technique pour simuler avec précision la perméabilité de la résine dans la fibre de carbone, tout en visualisant le comportement de l'écoulement de la résine dans le moule à l'aide de capteurs de température positionnés dans le moule transparent. Les résultats de cette simulation ont permis d'obtenir un matériau composite de haute qualité dans des délais de développements plus courts. Grâce au prototype virtuel du produit, Nissan a atteint ses objectifs : réduire les temps de développement de 50% et pour un moulage unique de 80%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.