EssilorLuxottica chahuté, tensions entre les camps français et italien

EssilorLuxottica chahuté, tensions entre les camps français et italien©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 mars 2019 à 09h24

Le temps est agité chez EssilorLuxottica. Outre les performances décevantes du géant de l'optique l'an passé, les problèmes de gouvernance éclatent au grand jour. La société Delfin, holding du principal actionnaire et président exécutif du groupe, Leonardo Del Vecchio, a estimé mercredi que certains comportements d'Essilor constituaient une "violation claire" de l'accord de fusion et de règles de gouvernance du nouveau groupe franco-italien.

Interrogée par l'agence 'Reuters', une source proche d'Essilor a déclaré : "on a pris connaissance avec surprise et consternation du communiqué de Delfin," et des propos de M. Del Vecchio au 'Figaro'. Ce dernier a attaqué Hubert Saignières, PDG d'Essilor, affirmant qu'il "n'accepte que ce qu'il propose lui-même", et ajoutant que "dès la première assemblée générale du nouveau groupe, le 29 novembre, il s'est comporté comme si Essilor avait racheté Luxottica".

Depuis la fusion finalisée en octobre 2018, les analystes financiers s'inquiètent de la répartition des pouvoirs au sein du nouveau groupe, qui n'est pas clairement établie, entraînant des tensions qui pourraient mettre à mal l'intégration opérationnelle des deux sociétés. Encore en baisse de plus de 5% ce matin, le titre a perdu près d'un quart de sa valeur depuis le rapprochement effectif entre Essilor et Luxottica.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.