EssilorLuxottica : de retour sur les 110 euros

EssilorLuxottica : de retour sur les 110 euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 07 mai 2020 à 17h16

EssilorLuxottica remonte de 1,5% ce jeudi à 110,70 euros ce jeudi, alors que le groupe a annoncé que son chiffre d'affaires consolidé pour le premier trimestre 2020 s'était élevé à 3.784 millions d'euros, en baisse de 10,1% par rapport au chiffre d'affaires du premier trimestre 2019 (-10,9% à taux de change constants), montrant une bonne résistance dans le contexte d'une crise mondiale sans précédent.

EssilorLuxottica est entré dans la crise du COVID-19 avec l'avantage d'un portefeuille diversifié par produits, canaux de distribution, gammes de prix et pays ainsi que d'une exposition d'environ 70% de son chiffre d'affaires au segment résilient de la prescription ophtalmique. Sa récente transformation digitale a permis au Groupe de renforcer ses liens avec ses clients et consommateurs durant cette crise en s'appuyant sur les outils de gestion de la relation commerciale, sur la vente en ligne, la formation par internet et les réseaux sociaux.

Conséquences pratiques

Le premier trimestre 2020 a été marqué par des tendances solides jusqu'en mars suivie d'une baisse rapide de l'activité sur la plupart des marchés suite à la fermeture de magasins due à l'épidémie de COVID-19.
Le groupe étant dépendant de la capacité des consommateurs à pouvoir passer un examen de la vue et accéder à des points de vente, il a subi une baisse de son activité au sein de toutes ses divisions et zones géographiques suite à l'entrée en vigueur des mesures de distanciation sociale.

Le Groupe a fini le trimestre avec 4,9 milliards d'euros de trésorerie et investissements court-terme et un endettement financier net de 4,8 milliards d'euros (y compris les dettes liées à IFRS 16 - Contrats de location).
Par ailleurs, le Groupe dispose de 5,2 milliards d'euros de lignes de crédit non utilisées.
Le Conseil d'administration a décidé de ne pas proposer la distribution d'un dividende à l'Assemblée générale des actionnaires du 25 juin 2020. Il réévaluera l'état de l'activité au second semestre ainsi que l'efficacité de toutes les mesures prises face à l'épidémie de COVID-19. Si la reprise s'avère suffisamment solide, le Conseil d'administration pourrait proposer le paiement d'un dividende exceptionnel avant la fin de l'année.

Perspectives

Comme annoncé le 27 mars 2020, les perspectives du groupe pour 2020, publiées initialement le 6 mars 2020, ne sont plus valables. A l'heure actuelle, le Groupe n'a pas suffisamment de visibilité pour évaluer l'ampleur de l'impact du COVID-19, du fait de la volatilité de la situation.
Le groupe s'attend néanmoins à ce que le chiffre d'affaires et la rentabilité soient encore négativement impactés par la crise au deuxième trimestre, et ceci dans des proportions plus fortes qu'au premier trimestre... Parmi les derniers avis de brokers, la SG a dégradé le dossier à 'vendre' malgré un objectif de cours rehaussé de 100 à 103 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.