Essilorluxottica : échappe au rebond, perspectives incertaines

Essilorluxottica : échappe au rebond, perspectives incertaines©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 03 novembre 2020 à 10h21

A contre-courant, Essilorluxottica cède 0,4% à 105,9 euros, les investisseurs semblant s'inquiéter des perspectives incertaines du numéro un mondial de l'optique. Le groupe a pourtant fait état d'une nette amélioration de ses ventes au troisième trimestre, marqué par un retour de la croissance dans le segment optique et les marchés matures et le dynamisme des ventes en ligne. Sur la période, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 4,085 milliards d'euros, en repli de 5,2% en données publiées. A taux de changes constants, le recul se limite à 1,1% après une chute de 46,1% au deuxième trimestre.

"Alors que les perturbations liées au COVID-19 ont continué à peser sur les ventes au T3, le groupe a largement compensé leur impact grâce à une bonne exécution, qui a conduit à un effet de mix favorable au sein de toutes les principales divisions, tant en termes de produits (les consommateurs privilégiant les solutions à valeur ajoutée) que de canaux de distribution (les professionnels de l'optique indépendants menant la reprise)", indique le groupe.

La société continue d'aborder les prochains mois avec une confiance prudente. Bien qu'elle soit vigilante sur l'évolution à court terme du COVID-19 et sur le rattrapage de demande pouvant alimenter la reprise actuelle, elle est confiante dans la résilience structurelle des besoins d'optique. Au vu de la deuxième vague de pandémie de COVID-19 en Europe, la société envisagera par ailleurs en décembre l'opportunité de distribuer un dividende d'ici la fin de l'année.

Jefferies, qui met en avant l'incertitude qui plane sur les perspectives, affirme qu'il est compréhensible qu'aucune vue d'ensemble de l'exercice financier n'ait été proposée, étant donné les nouveaux confinements en Europe et les performances plus faibles du marché de gros en septembre. La progression du FCF au cours des derniers mois est "impressionnante", mais l'accent sera probablement mis sur le rythme de reconstruction des ventes par rapport aux pairs et sur les plans de Grandvision.

Pour Bernstein, EssilorLuxottica a enregistré l'une des croissances organiques les plus solides au troisième trimestre et est presque revenue à son niveau de l'année précédente, avec une baisse organique de 1,1%. Le courtier indique que les marchés développés ont retrouvé leur croissance de l'année précédente et que les marchés émergents se sont améliorés de manière significative par rapport au deuxième trimestre. Bien que la compagnie soit moins exposée à la Chine, un soutien majeur pour le secteur au 4e trimestre, le courtier ('surperformer') estime que les mesures de confinements devraient avoir un impact plus léger qu'au printemps et voit une hausse du prix de l'action, qui "est loin de ses niveaux d'avant la crise du Covid-19, alors que l'activité est presque de retour à la normale".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.