EssilorLuxottica : le résultat net part du groupe ajusté s'inscrit à 788 ME

EssilorLuxottica : le résultat net part du groupe ajusté s'inscrit à 788 ME
Un verre Essilor CrizalUV

Boursier.com, publié le vendredi 12 mars 2021 à 07h48

EssilorLuxottica a réalisé un chiffre d'affaires publié de 14.429 millions d'euros, en baisse de 17% à taux de change courants et en baisse de 14,6% à taux de change constants, par rapport à 2019. Ces baisses sont la conséquence des confinements liés au COVID-19 sur l'ensemble des marchés du Groupe durant la première moitié de l'année. La marge brute et la marge brute ajustée se sont élevées respectivement à 58,7% et 58,9% du chiffre d'affaires. Le résultat opérationnel ajusté a atteint 9,5% du chiffre d'affaires. Le résultat net part du groupe, ainsi que le résultat net part du groupe ajusté se sont élevés à respectivement 85 et 788 millions d'euros (le résultat publié reflète également un impact négatif non-cash de 528 millions d'euros liés à l'allocation du coût d'acquisition relatif au rapprochement entre Essilor et Luxottica).

EssilorLuxottica a réalisé un chiffre d'affaires publié de 14.429 millions d'euros, en baisse de 17% à taux de change courants et en baisse de 14,6% à taux de change constants, par rapport à 2019. Ces baisses sont la conséquence des confinements liés au COVID-19 sur l'ensemble des marchés du Groupe durant la première moitié de l'année.
La marge brute et la marge brute ajustée se sont élevées respectivement à 58,7% et 58,9% du chiffre d'affaires. Le résultat opérationnel ajusté a atteint 9,5% du chiffre d'affaires. Le résultat net part du groupe, ainsi que le résultat net part du groupe ajusté se sont élevés à respectivement 85 et 788 millions d'euros (le résultat publié reflète également un impact négatif non-cash de 528 millions d'euros liés à l'allocation du coût d'acquisition relatif au rapprochement entre Essilor et Luxottica).

Une gestion efficace des coûts s'est traduite par un résultat opérationnel ajusté de 15,2% du chiffre d'affaires au second semestre 2020, en ligne avec le niveau du second semestre 2019.
Le Groupe a généré un cash-flow libre élevé de 1.842 millions d'euros, en ligne avec le niveau de 2019, reflet d'une mise en oeuvre rapide de mesures de maîtrise des coûts et de préservation de la trésorerie ainsi que d'une solide reprise de l'activité au second semestre.

Dividende et position financière

Le Groupe a fini l'exercice avec 8,9 milliards d'euros de trésorerie et d'investissements court-terme et un endettement financier net de 3 milliards d'euros (y compris les dettes liées aux contrats de location) contre un endettement financier net de 4 milliards d'euros à la fin de l'exercice 2019. Par ailleurs, le groupe dispose de 5,1 milliards d'euros de lignes de crédit confirmées non utilisées. La solidité du bilan reflète également la forte génération de cash-flow libre de l'année, du fait des mesures de contrôle des coûts et de préservation de la trésorerie.
Un acompte sur dividende de 1,15 euros par action au titre de l'exercice 2020 a été versé le 28 décembre 2020. Cette décision a été motivée par l'efficacité des mesures prises pour contrôler les coûts et préserver la trésorerie, ainsi que par la solidité de la reprise du Groupe observée durant la seconde moitié de l'année.

Le Conseil d'administration recommandera à l'Assemblée générale du 21 mai 2021 la distribution d'un solde de dividende de 1,08 euros par action. Il sera proposé aux actionnaires un paiement de ce solde en numéraire ou en actions nouvellement émises. La date de détachement est fixée au 28 mai 2021 et la mise en paiement (ou l'émission d'actions nouvelles) au 21 juin 2021.

Perspectives

EssilorLuxottica a démarré 2021 avec confiance dans sa capacité à surperformer l'industrie de l'optique ophtalmique et de la lunetterie, grâce à son innovation continue dans les produits et les méthodes et la constante évolution du parcours client.
Compte tenu des incertitudes autour du COVID-19, de la dynamique positive déjà visible en Asie-Pacifique et de l'espoir que la vaccination commencera à normaliser l'environnement économique dans les autres régions au cours du deuxième trimestre, la société a pour ambition de réaliser une performance comparable aux niveaux d'avant la pandémie.
Par ailleurs, la Société pense que plusieurs tendances actuelles devraient se poursuivre : la force de l'e-commerce, la bonne orientation des ventes de prescription, la surperformance de la vente de détail d'optique par rapport à celle de produits solaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.