EssilorLuxottica : nouveau revers en appel sur le dossier GrandVision

EssilorLuxottica : nouveau revers en appel sur le dossier GrandVision©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 06 avril 2021 à 21h25

EssilorLuxottica a été débouté en appel par un tribunal néerlandais sur le dossier GrandVision, a annoncé ce dernier dans un communiqué publié mardi. La justice a ainsi confirmé un jugement en première instance, le 24 août 2020, qui avait déjà refusé la requête du groupe lunetier franco-italien.

EssilorLuxottica a été débouté en appel par un tribunal néerlandais sur le dossier GrandVision, a annoncé ce dernier dans un communiqué publié mardi. La justice a ainsi confirmé un jugement en première instance, le 24 août 2020, qui avait déjà refusé la requête du groupe lunetier franco-italien.

Cette fois, c'est la Cour d'appel d'Amsterdam qui a "rejeté toutes les demandes d'EssilorLuxottica d'obtenir des informations supplémentaires sur les actions prises par GrandVision pour réduire l'impact de la crise du Covid-19 sur ses activités", a indiqué GrandVision dans son communiqué.

EssilorLuxottica a entrepris depuis l'été 2019 de racheter GrandVision pour 7,2 milliards d'euros, une offre qui a obtenu le 23 mars dernier le feu vert de la Commission européenne, à condition de céder 351 magasins dans 3 pays.

Questions sur les actions prises par GrandVision contre le Covid

Cependant, à l'été 2020, EssilorLuxottica, avait sommé GrandVision de lui fournir des informations supplémentaires sur sa gestion de la crise du coronavirus. Le géant franco-italien reproche à GrandVision de ne pas avoir demandé l'autorisation à son acheteur potentiel pour suspendre le paiement aux propriétaires de magasins, aux fournisseurs et obtenir une aide d'Etat, contrevenant ainsi aux accords en vigueur.

En août, un tribunal de Rotterdam avait toutefois jugé qu'EssilorLuxottica n'était pas parvenu à prouver que sa cible néerlandaise avait violé les termes de l'accord de rachat en ne sollicitant pas d'autorisation pour les actions entreprises face au Covid.

Le numéro un mondial de l'optique avait alors indiqué qu'il pourrait abandonner son projet d'achat, puis avait fait appel début septembre contre ce rejet, se disant déterminé à finaliser son projet d'acquisition en ayant accès aux informations de GrandVision sur sa gestion de la pandémie.

La procédure d'arbitrage initiée par GrandVision toujours en cours

GrandVision pour sa part avait estimé qu'EssilorLuxottica cherchait simplement un prétexte pour renoncer à son projet de rachat et avait dit avoir informé le groupe franco-italien de toutes les mesures prises pendant la crise sanitaire.

Mardi soir, GrandVision a réaffirmé l'objectif commun d'obtenir l'approbation réglementaire pour la clôture de l'opération de rachat d'EssilorLuxottica d'ici au 31 juillet 2021.

GrandVision a en outre précisé que la procédure d'arbitrage qu'il a initiée à l'été 2020 à la suite de l'action en justice intentée par "EL" était toujours "en cours". GrandVision avait entamé cette procédure pour obtenir la confirmation que GrandVision n'était pas en violation matérielle de l'accord conclu par les deux groupes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.