Esso profite de la hausse des cours pétroliers

Esso profite de la hausse des cours pétroliers©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 12h11

Le raffineur français Esso, filiale d'ExxonMobil, a dégagé un chiffre d'affaires (Hors TVA) de 3,17 milliards d'euros au cours du 3ème trimestre 2017, en hausse de 6,1% en glissement annuel. Les volumes vendus sont à peu près stables à 7 millions de mètres cubes. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires atteint 9,6 MdsE, en progression de 19,4% en glissement annuel, ce qui reflète essentiellement la hausse du prix de marché des produits pétroliers.

Au 3ème trimestre, le prix moyen du baril de Brent s'est établi à 52$, en hausse de 13% par rapport au troisième trimestre 2016 (46$) et stable par rapport à la moyenne du premier semestre 2017. La marge brute indicative de raffinage carburants et combustibles (données DGEC) a atteint 41 euros la tonne en moyenne, contre 18 euros un an avant et 32 euros au cours du premier semestre 2017. Il s'agit d'un indicateur théorique qui diffère de la marge brute réalisée par le groupe Esso, compte tenu de la configuration et des conditions d'opération et de production propres à chacune de ses raffineries, dans un environnement où les prix du pétrole brut et des produits finis peuvent varier très rapidement.

A fin septembre 2017, la position financière nette du groupe était positive de 285 ME (+156 ME fin juin). Le groupe reste exposé aux fluctuations du pétrole et du change et aux surcapacités de raffinage en Europe. La direction poursuit sa stratégie en faveur de la compétitivité et l'optimisation des actifs industriels. Esso a pris acte des objectifs du plan climat en France, qui "conduiront à une évolution de la structure des marchés... dont l'ampleur et le rythme de transition ne peuvent pas encore être estimés". Actuellement, le groupe a lancé une négociation sur un projet de plusieurs réorganisations qui concernent principalement son siège social. Il veut aussi améliorer la flexibilité de son outil industriel pour diversifier les bruts traités, augmenter la production de gazole dans un marché importateur, améliorer la performance énergétique, l'efficacité et la fiabilité des deux raffineries de Gravenchon et de Fos-sur-Mer.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Esso profite de la hausse des cours pétroliers
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    et puisque ça censure de l'autre côté

    référence à l'article :

    Macron: la radicalisation "s'est installée parce que la République a démissionné"
    Statut : refusé
    Il y a 8 minutes
    le 14 11 2017 à 13 59

    D'ailleurs je pense que l'on peut même ajouter : et que les contribuables ont payé " de la solidarité" ..... une chance pour la France !
    ...qui entretient ce beau système intact depuis des décennies !

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    et puisque ça censure de l'autre côté

    référence à l'article :

    Deux députés européens proches de Hamon quittent à leur tour le PS
    Statut : refusé
    Il y a 36 minutes
    le 14 11 2017 à 12 10

    Je pense que celui qui décrit le mieux la situation du PS est encore DSK quand il dit que le PS est mort.

    Et ce n'est pas une notion de revanche de sa part puisqu'il ne fait partie d'aucun mouvement politique mais vit sa vie au MAROC en faisant sa vie et son argent. Mais le meiux est encore de citer
    Philippe Muray, « toutes les propagandes vertueuses concourent à recréer un type de citoyen bien dévot, bien abruti de l'ordre établi, bien hébété d'admiration pour la société telle qu'elle s'impose, bien décidé à ne plus jamais poursuivre d'autres jouissances que celles qu'on lui indique. Le voilà, le héros positif du totalitarisme d'aujourd'hui. »