Esso publie un résultat net de 23 ME tenant compte d'effets stocks positifs pour 147 ME

Esso publie un résultat net de 23 ME tenant compte d'effets stocks positifs pour 147 ME©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 17 mars 2020 à 20h03

Esso publie un résultat net de 23 ME en tenant compte d'effets stocks positifs pour 147 ME. Le résultat opérationnel ajusté ressort en perte de 136 ME, mais il est équilibré au second semestre malgré des conditions opérationnelles perturbées en fin d'année.

Le prix moyen du pétrole brut a été de 64$ (57 euros) par baril de Brent en 2019 contre 71$ (60 euros) en 2018. En décembre 2019, le baril de Brent s'échangeait en moyenne à 67$ (60 euros) contre 57$ (50 euros) en décembre 2018.

La parité moyenne euro-dollar s'est établie en 2019 à 1,12$ /euro contre 1,18 $/euro en 2018.

L'indicateur de marge brute de raffinage carburants et combustibles publié par la Direction Générale de l'Énergie et du Climat s'est établi en moyenne à 28 euros/tonne (Euro/t) en 2019 (34 euros/t au second semestre), contre 28 euros/t en 2018 (32 euros/t au second semestre).

Performance opérationnelle

15,9 millions de tonnes (Mt) de pétrole brut (dont 8,3 Mt au second semestre) ont été traitées contre 15,3 Mt en 2018 (8,6 Mt au second semestre 2018).
Le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 14,8 milliards d'euros en baisse de 0,4%. Les ventes de produits raffinés de 25,9 millions de m(3) sont ressorties en hausse de 2,5% par rapport à 2018.
Les ventes sur le marché intérieur sont en hausse de 8,2%, alors que le marché des produits pétroliers, estimé à 72,7 Mt selon le Comité Professionnel du Pétrole, est en baisse de 1,6% par rapport à 2018.

Résultats financiers consolidés

Le résultat opérationnel du groupe est positif de 1 ME et comprend des effets stocks favorables pour 147 ME. En 2018, la perte opérationnelle de 169 ME comprenait des effets stocks négatifs pour 40 ME.

Hors effets stocks et autres éléments d'ajustement, le résultat opérationnel ajusté de l'exercice est une perte de 136 ME qui reflète essentiellement l'arrêt pour maintenance planifiée de la raffinerie de Gravenchon au premier semestre et le faible niveau des marges de raffinage. En fin d'année, les opérations du groupe ont été perturbées par les mouvements sociaux nationaux. En 2018, le résultat opérationnel ajusté était une perte de 112 ME. La baisse de 24 ME du résultat opérationnel ajusté par rapport à 2018 provient essentiellement de charges de maintenance associées à l'arrêt programmé de la raffinerie de Gravenchon.

Le résultat financier est positif de 17 ME (contre 12 ME en 2018) et comprend 19 ME de dividendes de sociétés non consolidées.
Après prise en compte des impôts courants et différés, le résultat net du groupe est un gain de 23 ME contre une perte de 127 ME en 2018.
Le résultat net hors effets stocks est une perte de 85 ME contre une perte de 77 ME en 2018.

Le flux net de trésorerie généré par l'exploitation est positif de 384 ME, en hausse de 469 ME par rapport à 2018. Cette amélioration résulte d'une diminution ponctuelle du besoin en fonds de roulement liée aux mouvements sociaux de décembre 2019 qui explique également la position financière nette de clôture.

Les capitaux propres du groupe s'élèvent à 927 ME et la position financière nette est positive de 432 ME.
Au 31 décembre 2018, les capitaux propres étaient de 1.044 ME pour une position financière nette positive de 190 ME.
Les engagements de retraite non préfinancés s'élèvent à 1.231 ME à fin 2019.

Transition énergétique

Le groupe Esso S.A.F. opère sur des marchés ouverts à une concurrence mondiale. Il est par conséquent exposé aux fluctuations du prix du pétrole brut, du taux de change du dollar, et à la volatilité des prix des produits pétroliers.
La transition énergétique va conduire à une baisse de la consommation d'énergies fossiles et à une évolution des marchés servis par le groupe dont l'ampleur et le rythme restent incertains.

Présent depuis plus de 115 ans en France et avec une position d'acteur majeur du raffinage et de la distribution de produits pétroliers en France, Le groupe Esso S.A.F. poursuit ses efforts d'amélioration de sa compétitivité et d'optimisation de son outil industriel, de dynamique commerciale tout en se positionnant pour un avenir bas carbone. Dans ce contexte, des conditions économiques, fiscales et réglementaires favorables et prévisibles sont essentielles.

Le groupe, qui opère sur le territoire Français, suit avec attention, en liaison avec les autorités, les développements liés à l'épidémie de COVID-19 et ses impacts éventuels sur la demande en produits pétroliers, et il a mis en oeuvre les procédures prévues afin d'assurer la continuité de ses opérations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.