Et cette fusion Renault-Nissan ?

Et cette fusion Renault-Nissan ?
Logo Nissan

Boursier.com, publié le mardi 20 février 2018 à 12h43

Le Crédit Suisse garde une recommandation négative, à "sousperformance", sur Renault, malgré un objectif de cours relevé de 88 à 95 euros, qui est à nouveau supérieur aux cotations du constructeur automobile. Le bureau d'études a notamment intégré une rentabilité supérieure aux attentes au second semestre 2017, qui ne s'est cependant pas traduite dans un cash-flow libre plus élevé, puisque les 945 millions d'euros annoncés sont conformes à ce qui était projeté.

Du côté de l'Alliance, rien de neuf : Renault se négocie sur des multiples faibles notamment parce que le marché applique une grosse décote sur sa détention dans Nissan. En cas de fusion entre Renault et Nissan en une seule entité, ce qui avait été évoqué par Carlos Ghosn par le passé, le dossier pourrait décoller... Mais l'analyste ne croit pas vraiment à ce scénario qui nécessiterait, pour être accepté par le Japon, que la France sorte du capital de Renault, alors qu'elle a intérêt à y rester. La revalorisation du titre passerait par cette opération ou par une meilleure conversion du cash. En attendant, Crédit Suisse reste sur le bas-côté.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.