Etats-Unis : 6,6% de croissance en 2021 ?

Etats-Unis : 6,6% de croissance en 2021 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 18 janvier 2021 à 10h04

Faut-il croire Goldman Sachs ? La banque d'affaires américaine a rehaussé son estimation de croissance concernant le PIB des États-Unis à 6,6% pour l'année 2021 contre 6,4% auparavant, après le dévoilement du package économique de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden, président élu dont l'investiture est attendue cette semaine. Le taux de chômage américain est désormais attendu à 4,5% fin 2021, contre 4,8% précédemment évalué. Selon GS, les 'chèques de stimulus' de 1.400$ de Biden devraient en effet doper le revenu disponible. Ainsi, l'expansion économique anticipée serait tirée par l'augmentation des revenus disponibles et les dépenses gouvernementales. Les économistes de GS ne s'attendent pas à ce que tous les éléments du plan de 1.900 milliards 'passent', mais ils ont revu en hausse leurs estimations concernant l'aide fiscale aux États, l'éducation et la santé publique, ainsi que l'assurance chômage et les allocations.

Faut-il croire Goldman Sachs ? La banque d'affaires américaine a rehaussé son estimation de croissance concernant le PIB des États-Unis à 6,6% pour l'année 2021 contre 6,4% auparavant, après le dévoilement du package économique de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden, président élu dont l'investiture est attendue cette semaine. Le taux de chômage américain est désormais attendu à 4,5% fin 2021, contre 4,8% précédemment évalué. Selon GS, les 'chèques de stimulus' de 1.400$ de Biden devraient en effet doper le revenu disponible. Ainsi, l'expansion économique anticipée serait tirée par l'augmentation des revenus disponibles et les dépenses gouvernementales. Les économistes de GS ne s'attendent pas à ce que tous les éléments du plan de 1.900 milliards 'passent', mais ils ont revu en hausse leurs estimations concernant l'aide fiscale aux États, l'éducation et la santé publique, ainsi que l'assurance chômage et les allocations.

Goldman Sachs s'attend à ce que le revenu disponible nominal progresse de 4,5% en 2021, contre une estimation antérieure logée à 3,8%.

GS avait déjà relevé son objectif de croissance à 6,4% lorsque les démocrates avaient remporté le contrôle du Sénat en tout début d'année. La banque d'investissement table ensuite, pour 2022, sur une expansion de 4,3% de la première économie mondiale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.