Etats-Unis : coup de frein sur l'activité économique en mai !

Etats-Unis : coup de frein sur l'activité économique en mai !
chef d'entreprise face à un écran

Boursier.com, publié le jeudi 23 mai 2019 à 21h55

Jusqu'à présent, la guerre commerciale qui enfle entre les Etats-Unis et la Chine semblait n'avoir qu'un impact minime sur l'économie américaine... Cependant, les derniers indicateurs d'activité en mai, publiés ce jeudi, pourraient signaler que la situation est en train de se dégrader...

Ainsi, l'activité a nettement ralenti ce mois-ci selon les premières estimations ("flash") des indices PMI calculés par le cabinet IHS-Markit. L'indice composite a ainsi chuté à 50,9 au mois de mai alors qu'il était 53 en avril.

Dans le détail, l'indice manufacturier est tombé à 50,6, après 52,6 en avril, alors que le consensus n'anticipait qu'un léger tassement à 52,5. Il atteint son plus bas niveau depuis septembre 2009, et se rapproche de la barre des 50, qui marque la frontière entre l'expansion et la contraction de l'activité... L'indice des services s'est lui aussi nettement détérioré, tombant à 50,9 en mai, après 53 en avril.

Dans la zone euro, les indices flash PMI, publiés ce jeudi, ont également déçu en mai. L'indice composite est passé de 51,5 en avril à 51,6, mais l'indice des services s'est replié à 52,5 (contre 52,8 en avril), et l'indice manufacturier est tombé pour sa part à 47,7 (après 47,9 en avril), toujours en zone de contraction. Les trois indices sont ressortis inférieurs aux attentes du marché.

Hausse des droits de douanes, sanctions contre Huawei

Les indices PMI (Purchasing Managers' Index) sont calculés à l'issue d'une enquête mensuelle qui mesure le sentiment de confiance des directeurs d'achat des entreprises. Si les chiffres de mai se confirment aux Etats-Unis dans leur lecture finale, ils pourraient signifier que les entreprises américaines commencent a ressentir les effets concrets de la guerre commerciale.

Le 10 mai, Donald Trump a relevé à 25% contre 10% les taxes sur 200 milliards de dollars de biens chinois importés, et a lancé la procédure en vue de taxer la totalité des importations chinoises, soit plus de 300 Mds$ supplémentaires... La nouvelle salve de taxes devrait se traduire par un coût de plus de 800$ pour chaque ménage américain, selon une étude publiée jeudi par la Fed de New York, ce qui risque d'enrayer la consommation, le principal moteur de la croissance américaine (elle représente plus des deux-tiers du PIB).

Donald Trump a en outre porté la bataille sur le plan technologique, en interdisant le 16 mai au groupe chinois Huawei de faire des affaires aux Etats-Unis, mais aussi de se fournir auprès de sociétés américaines comme Google (Alphabet), ou les fabricants de puces comme Intel et Qualcomm. Les milieux d'affaires craignent désormais des représailles chinoises contre les entreprises américaines présentes en Chine, dont Apple.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.