Etats-Unis : de nouvelles mesures de soutien seront nécessaires (Brainard, Fed)

Etats-Unis : de nouvelles mesures de soutien seront nécessaires (Brainard, Fed)©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 02 septembre 2020 à 11h35

Pour surmonter la crise du coronavirus, l'économie américaine aura besoin de nouvelles mesures de soutien de la part de l'Etat américain, mais aussi de la Réserve fédérale, a affirmé mardi Lael Brainard, l'une des gouverneurs de la banque centrale américaine.

Alors que Républicains et Démocrates peinent à s'accorder au Congrès sur un nouveau plan de relance, la Réserve fédérale devra faire de nouveaux efforts "dans les mois à venir", a indiqué Mme Brainard lors d'un débat en ligne organisé par la Brookings Institution. La Fed ne devrait cependant pas agir avant l'élection présidentielle du 3 novembre, a-t-elle laissé entendre.

"Il sera important de donner les moyens nécessaires pour atteindre le plein emploi et une inflation moyenne de 2% sur la durée", a indiqué la gouverneur de la Fed. La semaine dernière, le président de la Fed, Jerome Powell, avait présenté la nouvelle stratégie de la banque centrale américaine, qui consistera notamment à tolérer une hausse temporaire de l'inflation au-dessus de l'objectif de 2% afin de soutenir la croissance.

"Alors que la reprise risque d'être confrontée à des vents contraires liés au COVID-19 pendant un certain temps dans les mois à venir, il sera important que la politique monétaire passe de stable à accommodante", a estimé Mme Brainard. Cette décision "sera guidée" par la nouvelle stratégie, qui promeut la croissance de l'emploi.

41% des emplois perdus en mars-avril ont été recréés

La responsable de la Fed a ajouté qu'en parallèle des actions de la Fed, "le soutien budgétaire restera essentiel pour aider de nombreuses familles et entreprises" à surmonter cette crise". A ce sujet, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a exhorté mardi lors d'une audition devant la Chambre des représentants a exhorté "le Congrès, la Chambre et le Sénat, à aller de l'avant" pour adopter rapidement un autre programme d'aide.

"Nous sommes prêts pour une reprise économique très forte", a ajouté M. Mnuchin, tout en reconnaissant qu'il y a encore du travail à faire" pour revenir aux niveaux d'emplois antérieurs à la pandémie. Il a précisé qu'à la fin juillet, 41% des emplois détruits en mars et en avril en raison de la pandémie de Covid-19 ont été recréés.

Le rattrapage devrait se poursuivre en août, avec un taux de chômage attendu autour de 9,8% contre 10,2% en juillet, selon les consensus des économistes. Avant la crise du Covid-19, ce taux était tombé à son plus bas niveau depuis 50 ans, à 3,5%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.