Etats-Unis : déficit budgétaire record en 2020, provoqué par le Covid-19

Etats-Unis : déficit budgétaire record en 2020, provoqué par le Covid-19©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 octobre 2020 à 21h13

Le déficit budgétaire des Etats-Unis a atteint sur l'exercice fiscal 2020 un niveau record, dépassant les 3.100 milliards de dollars, sous l'effet des dépenses réalisées par le gouvernement fédéral face à la crise économique sans précédent provoquée par le Covid-19.

Le déficit de l'exercice 2020 (clos fin septembre) a ainsi atteint 3.132 milliards de dollars, multiplié par plus de trois par rapport aux 984 milliards en 2019, selon les données publiées vendredi par le Trésor américain. Le Bureau du Budget du Congrès (CBO), une agence américaine non partisane, avait déjà estimé le déficit à 3.100 Mds$ le 8 octobre dernier.

Le précédent déficit record avait été enregistré en 2009, en pleine récession liée à la crise financière des crédits "subprimes", mais il s'était alors établi à "seulement" 1.400 Mds$...

La chute des recettes et l'explosion des dépenses publiques ont contribué à cette flambée du déficit budgétaire.

Explosion des dépenses pour soutenir l'économie face au coronavirus

Cette année, les recettes ont été inférieures aux attentes, à 3.420 Mds$, en raison de l'arrêt brutal de l'activité économique à partir du mois de mars pour tenter d'enrayer la propagation du Covid-19. Parallèlement, les dépenses publiques ont "considérablement augmenté", a indiqué le Trésor, bondissant de 47% pour atteindre 6.500 Mds$.

Le Congrès US a adopté à partir de mars une série de plans de soutien à l'économie, dont le plus important portait sur 2.200 Mds$ (rallongé de 500 Mds$ en avril), et comprenait le versement de chèques directement aux Américains, des aides aux chômeurs, l'élargissement des droits au chômage aux travailleurs indépendants et des prêts aux entreprises, notamment au secteur aérien et aux PME.

Face à une crise sanitaire qui se prolonge, le Congrès et la Maison Blanche négocient depuis plusieurs semaines un nouveau plan de relance, mais les discussions s'enlisent à l'approche de l'élection présidentielle du 3 novembre. Les Démocrates réclament un nouveau plan de 2.200 Mds$, la Maison Blanche serait d'accord sur une enveloppe d'au moins 1.800 Mds$, mais les Républicains, majoritaires au Sénat, rechignent à accroître encore le déficit budgétaire...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.