Etats-Unis : déficit budgétaire record sur les 7 premiers mois de l'exercice 2021

Etats-Unis : déficit budgétaire record sur les 7 premiers mois de l'exercice 2021©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 21h05

Le déficit du budget fédéral des Etats-Unis s'est élevé en avril à 228 milliards de dollars, portant le déficit budgétaire de la première économie mondiale à un niveau record de 1.900 milliards de dollars pour les 7 premiers mois de l'exercice 2021 en cours, qui s'achèvera fin septembre.

Le déficit du budget fédéral des Etats-Unis s'est élevé en avril à 228 milliards de dollars, portant le déficit budgétaire de la première économie mondiale à un niveau record de 1.900 milliards de dollars pour les 7 premiers mois de l'exercice 2021 en cours, qui s'achèvera fin septembre.

Selon le département du Trésor, qui a publié ces chiffres mercredi, les recettes de l'Etat fédéral ont grimpé de 16% sur les 7 premiers mois de l'exercice 2021, mais ses dépenses ont bondi de 22% à mesure que les plans de soutien se sont déployés pour faire face aux conséquences de la crise du coronavirus.

L'an dernier, sous l'impact de la crise sanitaire, le déficit avait flambé de 738 Mds$ en avril 2020, mois où Washington avait versé ses premières aides dans le cadre de la lutte contre le Covid-9. Sur les 7 premiers mois de l'exercice 2020, le déficit avait atteint 1.500 Mds$, et sur l'ensemble de l'exercice, il avait gonflé à un niveau record de 3.000 Mds$.

Un déficit de 3.400 Mds$ attendu sur l'exercice 2021

Selon les experts, le déficit budgétaire des Etats-Unis devrait dépasser cette année ce record de 3.000 Mds$. La Commission pour un budget fédéral responsable, un "think tank" indépendant, estime ainsi qu'il totalisera 3.400 Mds$ sur l'exercice achevé fin septembre prochain, compte-tenu des plans de relance mis en place par le nouveau président démocrate Joe Biden.

En avril, le président de la Réserve fédérale Jerome Powell avait estimé que le niveau de déficit fédéral était sur une "voie insoutenable" dans une intervention devant le Washington Economic Club. Mais il avait néanmoins souligné que sa réduction n'était pas à l'heure actuelle la priorité, cette dernière étant de remettre l'économie américaine sur le chemin d'une croissance solide après la crise sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.