Etats-Unis : Donald Trump ne comprend pas la chute de Wall Street

Etats-Unis : Donald Trump ne comprend pas la chute de Wall Street
Trump devant le drapeau américain

Boursier.com, publié le mercredi 07 février 2018 à 16h35

Donald Trump a mis le temps, avant de commenter les récents soubresauts de Wall Street, et en particulier le mini-krach qui s'est produit vendredi puis poursuivi avant-hier (-2,5% vendredi puis -4,6% avant-hier pour le Dow Jones, sur des craintes de remontée des taux un peu plus rapide que prévu).

Le président américain avait pourtant habitué les opérateurs à des interventions répétées, sur le réseau social Twitter, à propos du marché boursier. Ainsi, Trump avait coutume d'attribuer les record successifs du S&P500 ou du Dow Jones à son action personnelle. Aucun président n'avait d'ailleurs jamais autant commenté les évolutions boursières.

Mais quand le marché se met à paniquer ou à réagir convulsivement à Wall Street, Trump prend visiblement ses distances, et s'indigne du manque de logique des intervenants...

"Au bon vieux temps, quand des bonnes nouvelles étaient annoncées, le Marché Action montait. Aujourd'hui, quand de bonnes nouvelles sont annoncées, le Marché Action baisse. Grosse erreur, et nous avons tellement d'autres bonnes (grandes) nouvelles à propos de l'économie !", a lancé Donald Trump il y a quelques minutes, sur le réseau social média Twitter.

Si les actions montent, c'est grâce à Trump. Mais quand elles baissent, c'est donc une "grosse erreur". Il ne faudrait pas que cette erreur se reproduise à chaque bonne nouvelle, puisque le président américain semble en garder en stock.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Etats-Unis : Donald Trump ne comprend pas la chute de Wall Street
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    "Michèle ma belle sont 2 noms qui vont très bien ensembles très bien ensembles" c'était les Beatles , sur Orange finances le Tueur ex Mafiosi la Mafiosette et son grand ami la Trompinette sont 2 tarés qui vont très bien ensembles très bien ensembles , d'autre part a ma chère banque archi pourrie la "caisse d'épargne" s...lauds et escrocs sont 2 mots qui vont très bien ensembles très bien ensembles ...

  • avatar
    FelixM -

    Il n'a donc pas compris la psychologie de base des marchés boursiers, l'anticipation.
    On achète quand on espère de bonne nouvelles. En conséquence la Bourse monte. Les nouvelles espérées étant effectivement annoncées, on prend ses bénéfices, on vend.
    C'est exactement ce qui s'est passé. Wall Street joue depuis 18 mois la baisse de la fiscalité, ce qui explique sa forte hausse. Cette baisse des taux d'imposition s'étant concrétisée, le marché prend ses bénéfices.
    Il est mûr pour tenir compte des nouvelles défavorables, ce qu'il n'a pas fait tout au long de ces 18 mois.

    La hausse plus rapide qu'anticipé des taux d'intérêt est cette nouvelle négative, le marché réagit avec fébrilité.
    Le "génie" autoproclamé taxe de "grosse erreur" le fonctionnement habituel et normal d'un marché boursier.