Etats-Unis : Donald Trump nomme un de ses proches à la Fed !

Etats-Unis : Donald Trump nomme un de ses proches à la Fed !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 mars 2019 à 22h20

Donald Trump entend accroître la pression sur la Réserve fédérale américaine, dont il critique régulièrement le président, Jerome Powell, accusé d'avoir relevé les taux directeurs trop rapidement depuis sa nomination début 2018.

Alors que la Fed vient de décider de faire pause prolongée dans son cycle haussier, au moins jusqu'à la fin 2019, Donald Trump s'est réjoui, vendredi, et a annoncé dans la foulée qu'il s'apprêtait à proposer la nomination d'un de ses ex-conseillers, Stephen Moore, pour un siège au Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale (où deux sièges sont actuellement vacants).

Via Twitter, le président américain a écrit "J'ai le plaisir d'annoncer que @StephenMoore, un économiste très respecté, sera nominé au Conseil de la Fed. Je connais Steve depuis longtemps, et je n'ai aucun doute qu'il sera un choix exceptionnel !" La nomination d'un membre du Conseil de la Fed doit encore être approuvée par le Sénat américain pour être effective.

Stephen Moore, un commentateur économique affilié à un groupe de réflexion conservateur, la Heritage Foundation, faisait partie des conseillers de Donald Trump lors de sa campagne présidentielle.

Il a souvent critiqué la politique de taux très bas de la Fed (comme Trump avant son élection), mais a depuis adopté la même position que le président américain, à savoir que la banque centrale pénalise l'économie américaine en relevant trop vite ses taux directeurs.

Stephen Moore assure qu'il ne veut pas "perturber" le fonctionnement de la Fed

Récemment, Stephen Moore avait même appelé au limogeage de Jerome Powell... Interviewé par 'Bloomberg Television', M. Moore a affirmé vendredi que cet appel avait "probablement été écrit dans un moment de colère" en raison de la hausse de taux de décembre. Ce tour de vis a été une erreur qui vient d'être corrigée par les dernières prises de position plus "colombes " de la Fed, a-t-il poursuivi.

L'économiste a assuré qu'il n'avait pas l'intention de perturber le fonctionnement de la Fed, assurant qu'il serait un "voix indépendante" au sein de l'institution monétaire. "Je ne veux pas perturber, je veux être quelqu'un qui peut réellement aider le président Powell et les autres membre du conseil à construire pour ce pays le meilleur système pro-croissance et doté de prix stables", a conclu M. Moore.

Vendredi, Donald Trump a de son côté encore lancé une pique à Jerome Powell (qu'il avait lui-même nommé au début de son mandat). Dans une interview sur la chaîne 'Fox Business', le président américain a estimé que que l'économie américaine aurait pu progresser de 4% au lieu de 3,1% en 2018, si la Fed n'avait pas relevé 4 fois les taux durant l'année...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.