Etats-Unis : Janet Yellen deviendrait secrétaire au Trésor de Biden !

Etats-Unis : Janet Yellen deviendrait secrétaire au Trésor de Biden !
Janet Yellen

Boursier.com, publié le lundi 23 novembre 2020 à 21h55

Janet Yellen, l'ancienne présidente de la Réserve fédérale américaine, bête noire de Donald Trump pendant sa campagne électorale de 2016, aurait été sélectionnée par le président élu Joe Biden pour devenir son secrétaire au Trésor, a révélé lundi soir le 'Wall Street Journal', en citant des sources anonymes proches du dossier.

Janet Yellen, 74 ans, a été la première femme à diriger la Fed, qu'elle a présidée de février 2014 à février 2018, et si l'information du 'WSJ' est confirmée, elle deviendrait aussi la première femme secrétaire au Trésor (l'équivalent du ministre des Finances). Elle succéderait à ce poste à Steven Mnuchin, nommé en 2016 par Donald Trump.

Joe Biden avait indiqué jeudi dernier qu'il annoncerait le nom du (ou de la) futur(e) ministre des Finances autour de Thanksgiving (le jeudi 26 novembre). Le président élu avait ajouté qu'il avait pris sa décision concernant son (ou sa) futur(e) secrétaire au Trésor, un poste pour lesquels les noms de plusieurs responsables ou ex-responsables de la Fed ont été cités, dont Janet Yellen, mais aussi Lael Brainard (actuelle gouverneure de la Fed), Raphael Bostic (président de la Fed d'Atlanta) ainsi que Roger Ferguson, ancien vice-président de la Fed et actuel patron du fonds de pension TIAA.

Le nom d'Elisabeth Warren, sénatrice de l'aile gauche du parti démocrate, avait aussi circulé en cas de "vague bleue" démocrate... Mais ses idées progressistes (hausses des taxes, démantèlement des Gafa...) étaient peu compatibles avec un Sénat appelé à rester républicain.

Une personnalité susceptible de forger des compromis

Janet Yellen, économiste de formation, diplômée des universités Brown et Yale, est largement considérée comme un choix politiquement consensuel, susceptible de recueillir le soutien des républicains du Sénat, qui devrait rester contrôlé par le parti républicain. Elle est considérée comme une personne capable de rechercher un compromis bipartisan pendant la période difficile que traverse l'économie américaine face à la crise du Covid-19.

Considérée comme une "colombe" en matière de politique monétaire, elle a été en charge de piloter la remontée des taux directeurs la Fed à partir de 2015, après des années de taux proches de zéro suite à la crise financière de 2009... En 2016, elle a subi les critiques du candidat républicain Donald Trump, qui l'a accusée de maintenir les taux trop bas dans une optique partisane, afin de favoriser la candidature de la démocrate Hillary Clinton.

Devenu président, Trump a refusé de prolonger le mandat de Mme Yellen (qui s'achevait en principe en... 2024), nommant à sa place Jerome Powell, qui n'a pas tardé lui aussi à subir les foudres du président. Donald Trump a cette fois reproché au patron de la Fed de ne pas baisser suffisamment vite les taux directeurs de la Fed pour soutenir l'économie américaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.