Etats-Unis : Joe Biden reste en avance dans les sondages

Etats-Unis : Joe Biden reste en avance dans les sondages©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 octobre 2020 à 18h20

A une semaine de l'élection présidentielle, prévue le 3 novembre aux Etats-Unis, le candidat démocrate Joe Biden est toujours crédité d'une nette avance dans les sondages sur le président républicain Donald Trump. Toutefois, l'écart s'est resserré depuis trois semaines, lorsque début octobre, Biden avait accru son avance à la suite de la brève hospitalisation de Donald Trump pour cause de coronavirus.

Dans un sondage national RealClear Politics (RCP) publié dimanche, Biden obtient 50,8% des intentions de vote contre 42,8% pour Trump, soit une avance de 8 points. Le 6 octobre, un sondage 'CNN' donnait cependant à Joe Biden une avance de 16 points sur Trump (57% contre 41%), tandis qu'un autre sondage, réalisé par l'université de Quinnipiac (Connecticut), donnait une avance de 11 points à Biden (51% contre 40%).

Par ailleurs, dans les 12 Etats-charnière, susceptibles de faire basculer le scrutin ("swing states"), Joe Biden dépasse aussi Trump par 49,4% contre 45,5%, selon le sondage dernier RCP. Dans le détail, Biden reste en tête dans 10 des 12 "swing states, mais dans 9 d'entre eux, son avance a diminué, notamment dans le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin, trois des Etats qui avaient basculé en 2016 en faveur de Trump.

Une majorité d'Américains désapprouve la politique de Donald Trump

Un sondage Politico/Morning Consult publié samedi montre en outre que 53% des Américains désapprouvent la politique de Donald Trump, alors que 45% qui l'approuvent. Et seulement 31% des sondés pensent que le pays est sur la bonne voie, contre 69% estimant qu'il est sur la mauvaise voie.

Le site américain de données statistiques 'FiveThirtyEight' donne actuellement à Biden 87% de chances de victoire, un pourcentage stable depuis plusieurs semaines, tandis que RCP estime à 65,9% les chances de victoire de l'ancien vice-président de Barack Obama contre 35% pour Trump.

Un mode de scrutin indirect basé sur les grands électeurs

Les experts appellent cependant à analyser les sondages avec précaution, compte-tenu du mode de scrutin aux Etats-Unis. Ils rappellent aussi qu'en 2016, les sondages pointaient jusqu'au dernier moment vers une victoire d'Hillary Clinton, qui a finalement perdu bien qu'ayant recueilli une majorité des voix au plan national.

Le président américain n'est pas élu aux suffrage universel, mais à l'issue d'un scrutin indirect assez complexe, reposant sur des grands électeurs, dont le nombre correspond à celui des représentants (435) et des sénateurs (100) américains, plus 3 grands électeurs pour Washington DC. Pour l'emporter, un candidat doit recueillir au moins 270 votes de grands électeurs.

Les Américains sont donc appelés à voter le 3 novembre pour Joe Biden ou Donald Trump, et celui qui arrive en tête dans un Etat remporte la totalité des voix des grands électeurs de cet Etat (sauf dans deux petits Etats, le Maine et le Nebraska). Ainsi, il est crucial pour les candidats de l'emporter dans les grands Etats, qui leur apportent un nombre important de voix de grands électeurs, à commencer par la Californie (55 voix), le Texas (38 voix), ou encore la Floride (29 voix) et New York (29 voix).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.