Etats-Unis : la Fed a évoqué un ajustement de ses achats d'actifs ("Minutes")

Etats-Unis : la Fed a évoqué un ajustement de ses achats d'actifs ("Minutes")©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 novembre 2020 à 21h55

Lors de leur dernière réunion de politique monétaire, les 4 et 5 novembre (qui avait débouché sur un statu quo), les responsables de la Réserve fédérale ont discuté de la manière d'ajuster les achats d'actifs de la banque centrale américaine afin de soutenir plus efficacement les marchés et l'économie.

Le compte-rendu de la réunion (ou "Minutes"), publié mercredi soir, explique ainsi que plusieurs membres du comité de politique monétaire (FOMC) ont dit s'attendre à ce que l'institut d'émission rallonge les maturités des obligations qu'elle rachète.

La Fed prévoit des "souffrances significatives" sans nouveau stimulus budgétaire

Le rapport estime aussi que sans nouveau soutien budgétaire de la part du Congrès, l'économie américaine pourrait souffrir davantage dans les prochains mois face à la résurgence du coronavirus, en attendant que la vaccination intervienne à grande échelle. L'absence de soutien budgétaire entraînerait "des souffrances significatives pour un grand nombre de ménages", estime la Fed.

Le 5 novembre, la Fed avait laissé sa politique monétaire inchangée, tout en réaffirmant qu'elle ferait le nécessaire pour soutenir la reprise de l'économie, menacée par les retombées de la pandémie de coronavirus et confrontée alors aux incertitudes liées à l'élection présidentielle qui venait de se dérouler le 3 novembre.

Wall Street a peu réagi mercredi à la lecture des Minutes, les investisseurs ne se montrant pas surpris des remarques de la Fed. Ils s'attendent à ce que la dernière réunion de l'année, les 15 et 16 décembre, soit l'occasion pour la banque centrale soit d'augmenter le montant de ses rachats d'obligations d'Etat, ou au moins d'en ajuster les maturités.

"Opération Twist" en vue ?

Dans une note publié mardi, Thomas Costerg, économiste US senior chez Pictet Wealth Management, dit ainsi s'attendre à une "'Opération Twist' de la part de la Fed au mois de décembre (une augmentation de la duration moyenne du portefeuille obligataire) suivie au 1er trimestre par une augmentation du "QE". Pictet prévoit ainsi une montée à 160 milliards de dollars d'achats par mois contre 120 Mds$ actuellement.

Le stratégiste ne s'inquiète pas outre mesure des tensions intervenues la semaine dernière entre la Fed et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, qui a annoncé brusquement mettre fin dès le 31 décembre à l'autorisation de la Fed de racheter certaines classes d'actifs, et réclamant que la Fed rende les montants en jeu au Trésor.

L'arrivée de Janet Yellen au Trésor rassure les marchés

Thomas Costerg estime qu'il n'y a pas de quoi s'alarmer et qu'"en fait cela peut augmenter les chances d'une réallocation des fonds par le Congrès vers les allocations chômage au-delà du mois de janvier" dans le cadre d'un nouveau plan de soutien budgétaire.

Rappelons que c'est Janet Yellen, l'ancienne présidente de la Fed de 2014 à 2018 qui est pressentie pour succéder à Steven Mnuchin comme secrétaire au Trésor dans l'administration Biden. L'annonce de sa nomination serait imminente selon la presse américaine, et la rumeur a été saluée par les marchés financiers qui apprécient l'approche keynésienne de Mme Yellen, économiste de formation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.