Etats-Unis : la Fed démarre ses achats de dette d'entreprise

Etats-Unis : la Fed démarre ses achats de dette d'entreprise
Fed siège de la Réserve fédérale américaine - Washington

Boursier.com, publié le lundi 15 juin 2020 à 23h47

La Réserve fédérale américaine a renforcé lundi ses mesures face à la crise du Covid-19, en annonçant son intention d'acheter de la dette obligataire d'entreprises sur le marché secondaire. Jusqu'à présent, la Banque centrale américaine avait uniquement acheté des obligations privées de façon indirecte, via des fonds indiciels (ETF).

Dans un communiqué, la Fed a indiqué qu'elle allait "commencer à acheter un portefeuille vaste et diversifié d'obligations d'entreprises afin de soutenir la liquidité de ce marché et l'accès au crédit des grandes entreprises pourvoyeuses d'emplois". Ces achats s'inscrivent dans le cadre du programme baptisé "Secondary Market Corporate Credit Facility", ou SMCCF, annoncé le 23 mars dernier en même temps qu'une batterie de mesures pour faire face à la récession économique provoquée par la crise sanitaire.

Cette décision permettra à la Fed de mieux cibler son soutien aux différents secteurs et entreprises frappés par le Covid-19. Elle intervient moins d'une semaine après la dernière réunion de la Fed qui s'est montrée inquiète d'une reprise économique lente. Elle s'est dite prête à maintenir ses taux directeurs proches de zéro au moins jusqu'à la fin 2022, et s'est engagée à continuer à utiliser toute la gamme de ses outils pour sortir l'économie américaine de l'ornière où l'a précipitée la pandémie.

Prochaine étape, des achats sur les marchés obligataires primaires

Le 23 mars, la Fed avait annoncé un arsenal de mesures, dont l'achat illimité d'obligations d'Etat ("QE"), ainsi que des achats d'actifs adossés à des prêts hypothécaires (MBS). Parmi les mesures phares, la Fed a annoncé un programme d'achat de dette d'entrprises sur le marché primaire (Primary Market Corporate Credit Facility, ou PMCCF) et secondaire (Secondary Market Corporate Credit Facility, ou SMCCF) qui, ensemble, pourront potentiellement porter sur jusqu'à 750 milliards de dollars.

Le PMCCF, qui n'a pas encore démarré, permettra à la Fed de souscrire à des émissions d'obligations d'entreprises, en acquérant la totalité des titres ou un bloc de titres aux côtés d'autres investisseurs.

Le 9 avril, la Fed a complété sa panoplie d'outils anticrise en annonçant un programme de prêts garantis pouvant porter sur 2.300 milliards de dollars. Les annonces cumulées de la Fed ont donné le signal d'un rebond de l'ordre de 40% des indices boursiers américains, qui étaient tombés au plus bas le 23 mars dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.