Etats-Unis : la Fed explique avoir réagi face à un "grave danger" (Minutes)

Etats-Unis : la Fed explique avoir réagi face à un "grave danger" (Minutes)©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 09 avril 2020 à 01h29

Dans les "Minutes" de sa réunion surprise du 15 mars, la Fed explique qu'elle se devait d'apporter une "réponse forte" à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19. Lors de cette réunion, la banque centrale américaine avait réduit d'un point entier ses taux directeurs proches de zéro, après les avoir déjà réduit d'un demi-point le 3 mars. Des mesures inédites depuis la crise des subprimes de 2008-2009.

Le compte-rendu publié mercredi soir jette un éclairage sur cette décision d'urgence, face à une situation qui fait peser un "grave danger sur les perspectives économiques" des Etats-Unis, ont estimé les banquiers centraux.

Le président de la Fed, Jerome Powell, est attendu jeudi pour une visioconférence consacrée aux perspectives économiques. Depuis la réunion du 15 mars, les indicateurs économiques se sont nettement détériorés aux Etats-Unis. L'économie américaine a détruit 701.000 postes et le taux de chômage est monté de 3,5% à 4,4% en mars. Le taux de chômage devrait dépasser les 10%, voire les 15% d'ici à juin, selon les experts.

Sur le plan sanitaire près de 420.000 cas de Covid-19 ont été détectés aux Etats-Unis et le nombre de morts a dépassé les 14.000. Près de 23.000 personnes ont été déclarées guéries, selon les statistiques publiées mercredi par l'université américaine Johns Hopkins.

La Fed et le gouvernement américain mobilisés

Dans le sillage de ses baisses de taux, la Fed a rapidement annoncé une série de programmes de soutien de l'économie, et a repris ses rachats d'actifs sans limite de montant, tant que la crise durerait.

La Fed va notamment acheter 500 milliards de dollars de bons du Trésor et 200 Mds$ de titres hypothécaires. Elle va aussi participer à un gigantesque plan de sauvetage des PME, en rachetant les prêts octroyés par les banques privées dans le cadre de ce programme, inclus dans le plan de soutien de 2.200 Mds$ adopté la semaine dernière par le Congrès américain.

Les annonces de la Fed et le plan de relance budgétaire ont contribué à calmer les marchés boursiers depuis deux semaines. Les indices de la Bourse de New York ont désormais rebondi de plus de 20% par rapport à leur plus bas du 23 mars.

Concernant la baisse des taux des "fed funds", ramenés entre 0% et 0,25%, la majorité des membres était favorable à cette mesure, compte tenu du "déclin probable de l'activité économique à court terme" et du "degré extrêmement élevé d'incertitude quant à (sa) durée et à (sa) gravité".

Deux scénarios de reprise envisagés

"Quelques" membres auraient préféré une baisse moins importante afin de "laisser de l'espace à de nouvelles baisses" à l'avenir, relève le compte-rendu. Sur ces bases, un seul membre, Loretta Mester, a voté contre la décision du 15 mars.

Les Minutes dévoilent aussi deux scénarios établis par les économistes qui conseillent les membres de la Fed. Le premier scénario envisage une reprise rapide de l'activité économique au cours du second semestre 2020, mais le deuxième scénario, plus pessimiste, envisage que la reprise "prendra bien plus longtemps pour se manifester et n'interviendra pas avant l'an prochain".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.