Etats-Unis : la Fed note un ralentissement de la croissance (Livre Beige)

Etats-Unis : la Fed note un ralentissement de la croissance (Livre Beige)©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 16 octobre 2019 à 21h50

La Réserve fédérale américaine a publié mercredi soir son dernier Livre Beige, un rapport qui servira de base à sa prochaine réunion de politique monétaire, prévue dans deux semaines, les 29 et 30 octobre.

La banque centrale constate dans ce document un ralentissement de l'économie américaine par rapport à l'été dernier, sur fond de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, ce qui entretient le suspense sur une possible nouvelle baisse des taux directeurs dès le 30 octobre.

La Fed constate ainsi que la croissance américaine a progressé de façon "légère à modeste" ces dernières semaines. Cette constatation est en léger retrait par rapport au précédent Livre Beige publié le 4 septembre, et qui décrivait alors une économie avançant à un "rythme modeste".

Les acteurs économiques ne s'attendent pas pour autant à une récession, mais ils ont abaissé leurs attentes pour la croissance dans les 6 à 12 prochains mois, relève encore le Livre Beige (le nom du rapport est tiré de la couleur de sa couverture).

La Fed décrit une situation contrastée selon les régions, avec une activité moins dynamique dans le Midwest et les grandes plaines que dans les régions du sud et de l'ouest de Etats-Unis.

Secteurs agricole et manufacturier affectés par la guerre commerciale

L'activité du secteur agricole s'est dégradée sous l'effet combiné d'une mauvaise météo, du faible prix des denrées et des droits de douane imposés par la Chine aux produits américains en représailles aux taxes de Donald Trump.

Dans le secteur manufacturier, la guerre commerciale a entraîné des licenciement dans certaines entreprises et des réductions d'horaires de travail dans d'autres.

Concernant la consommation (qui compose plus des deux tiers du PIB des Etats-Unis), la Fed ne voit pas de signes tangibles d'une contagion aux consommateurs de la baisse de la confiance des chefs d'entreprises. Les dépenses de consommation sont qualifiées de "solides", même si la Fed souligne que cela pourrait changer, si les suppressions d'emploi s'étendaient au-delà du secteur manufacturier (qui est entré en contraction en août et septembre, selon l'indice ISM)

Les marchés anticipent une nouvelle baisse de taux le 30 octobre

Mercredi, les marchés ont pris connaissance d'une chute inattendue des ventes de détail en septembre aux Etats-Unis (-0,3% par rapport à août) alors que le consensus tablait sur une progression de 0,3%. Cette statistique a renforcé les attentes de baisse de taux le 30 octobre.

L'outil Fedwatch du CME (qui reflète l'évolution des contrats à terme sur le taux directeur des fed funds) faisait état mercredi soir d'une très forte probabilité, de 90,3%, pour une baisse des taux de la Fed lors de sa prochaine réunion d'octobre. Le principal taux directeur de la Fed serait ainsi ramené entre 1,50% et 1,75%, après deux baisses d'un quart de point déjà effectuées en juillet et en septembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.