Etats-Unis : les craintes de guerre commerciale pèsent toujours sur Wall Street

Etats-Unis : les craintes de guerre commerciale pèsent toujours sur Wall Street©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 mars 2018 à 12h26

Wall Street demeure incertain avant bourse ce jeudi, après la sanction de la veille. Les opérateurs craignent l'impact de la guerre commerciale lancée par les Etats-Unis, Donald Trump envisageant désormais de taxer plus lourdement les importations chinoises. Le président US étudierait des tarifs douaniers susceptibles de représenter jusqu'à 60 milliards de dollars sur les importations chinoises. La Maison Blanche vise en particulier les secteurs technologiques chinois et les télécommunications. Ces taxes, liées à une investigation de 'section 301' sur la propriété intellectuelle lancée en août dernier, pourraient se matérialiser dans un avenir très proche, selon les sources de l'agence Reuters.

Les fameuses taxes viseraient surtout le segment 'IT', l'électronique de consommation et les télécoms, mais elles pourraient s'appliquer à une liste encore plus importante atteignant une centaine de produits, toujours selon l'une des sources de Reuters. Certains lobbyistes plaideraient d'ailleurs pour l'application de ces taxes aux secteurs de l'habillement, des chaussures ou du jouet. Washington juge en effet injustes certaines pratiques de la Chine concernant les politiques d'investissement, qui contraignent les sociétés américaines à abandonner certains secrets technologiques pour pouvoir opérer dans le pays. La Maison Blanche étudie aussi d'éventuelles restrictions aux investissements, qui seraient imposées aux compagnies chinoises...

Les marchés manifestent leur prudence à Wall Street. Les investisseurs s'inquiétaient en effet déjà d'une potentielle guerre commerciale initiée par l'administration Trump, après les tarifs douaniers sur les importations d'acier et d'aluminium annoncés la semaine dernière (et malgré les exemptions du Canada et du Mexique avec qui les USA cherchent à renégocier leur accord commercial).

Rappelons que Donald Trump s'est séparé de son principal diplomate, le Secrétaire d'Etat Rex Tillerson, 65 ans, ancien directeur général d'Exxon Mobil. Tillerson, qui s'était publiquement opposé à Trump à de nombreuses reprises en tant que Secrétaire d'Etat, sera remplacé par le directeur de la CIA Mike Pompeo. Trump estime que Pompeo fera "un travail fantastique" dans ses nouvelles fonctions. Le président américain a nommé Gina Hapsel, directrice adjointe de la CIA, à la tête de l'agence. C'est la première femme à accéder à ce poste... Pompeo, outre ses fonctions à la tête de la CIA, est un vétéran de l'armée et un ancien congressiste. Trump pense qu'il sera en mesure de défendre les États-Unis au niveau international, de renforcer leurs alliances et de se confronter à leurs adversaires, tout en recherchant une dénucléarisation de la Corée...

Sur le front économique aux Etats-Unis ce jeudi, les inscriptions au chômage pour la semaine close au 10 mars seront dévoilées à 13h30, en même temps que l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie et que celui de la Fed de New York. Les prix à l'import et à l'export seront également révélés à 13h30. L'indice du marché immobilier américain sera dévoilé à 16 heures.

Dollar General publie ses comptes avant bourse à Wall Street. Jabil, Adobe Systems, Broadcom et Eastman Kodak annoncent après la clôture.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU