Etats-Unis : pourvu que les chiffres de l'emploi... soient mauvais

Etats-Unis : pourvu que les chiffres de l'emploi... soient mauvais©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 05 mars 2021 à 08h47

Le rapport gouvernemental sur la situation de l'emploi aux États-Unis pour le mois de février constituera donc le grand rendez-vous de la journée à 14h30. Le consensus FactSet est de 175.000 créations de postes non-agricoles pour 6,4% de chômage, avec 225.000 créations dans le privé et 10.000 dans le secteur manufacturier. Le taux de participation à la force de travail est attendu à 61,5% selon Bloomberg et le salaire horaire moyen devrait augmenter de 0,2% par rapport au mois antérieur.

Le rapport gouvernemental sur la situation de l'emploi aux États-Unis pour le mois de février constituera donc le grand rendez-vous de la journée à 14h30. Le consensus FactSet est de 175.000 créations de postes non-agricoles pour 6,4% de chômage, avec 225.000 créations dans le privé et 10.000 dans le secteur manufacturier. Le taux de participation à la force de travail est attendu à 61,5% selon Bloomberg et le salaire horaire moyen devrait augmenter de 0,2% par rapport au mois antérieur.

Selon le dernier rapport d'ADP publié mercredi, les créations de postes dans le privé en février se sont chiffrées à 117.000.

La balance américaine du commerce international des biens et services pour le mois de janvier sera publiée à la même heure, le consensus se situant à 67,5 milliards de dollars.

Les chiffres du crédit à la consommation pour le mois de janvier seront annoncés à 21 heures (consensus +15 milliards de dollares).

Hier soir, la cote américaine a lourdement corrigé sur fond de remontée des rendements obligataires et de craintes liées à l'inflation, alors que l'intervention pourtant savamment nuancée du président de la Fed, Jerome Powell, n'a pas convaincu. Le Dow Jones a abandonné 1,11% sous les 31.000 pts, alors que le Nasdaq a rendu 2,11% à 12.723 pts. Les indices de référence sont parvenus à limiter quelque peu leurs pertes en fin de journée.

Ce vendredi, le rendement du T-Bond 2031 se stabilise à 1,55% après sa poussée de la veille. Le '30 ans' évolue à plus de 2,3%. Powell a fait de son mieux hier soir, mais sa position devient délicate, alors que l'économie se reprend et que l'inflation menace. Le timonier de la Fed ne se laisse toutefois pas émouvoir par cette poussée des prix, qu'il juge transitoire, et se concentre sur les objectifs à long terme de la banque.

Dans un tel contexte, les marchés financiers souhaitent probablement que le rapport de l'emploi américain attendu ce jour... soit mauvais, ou du moins pas trop bon, afin de redonner un peu de marge de manoeuvre à la Fed, qui voudrait bien poursuivre sa politique ultra-accommodante mais aurait besoin d'une équation plus simple.

Du côté des prix du pétrole, après le statu quo quelque peu inattendu des membres de l'OPEP+, les cours progressent encore à près de 65$ le baril sur le WTI et 68$ pour le Brent de la mer du Nord.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.