Etats-Unis : série de 'stats' et salve de trimestriels

Etats-Unis : série de 'stats' et salve de trimestriels
General Electric

Boursier.com, publié le mercredi 24 janvier 2018 à 14h16

Wall Street est attendu en hausse avant bourse ce jour, malgré les pertes massives de General Electric. Le S&P500 et le Nasdaq pointent sur des gains de 0,2% en pré-séance. GE n'a pas vraiment surpris ce jour, puisque le groupe avait déjà prévenu de charges non-récurrentes de 11 Mds$. United Technologies a annoncé de son côté des profits supérieurs aux attentes.

Dans l'actualité économique américaine ce mercredi, l'indice de la Federal Housing Finance Agency concernant les prix des logements pour le mois de novembre 2017 sera communiqué à 15 heures (consensus +0,5% en comparaison du mois antérieur). L'indice flash PMI composite américain de Markit pour le mois de janvier 2018 sera quant à lui communiqué à 15h45 (consensus 54 pour l'indice composite - 55 pour l'indice manufacturier et 54 pour les services). Les reventes de logements existants du mois de décembre seront publiées à 16 heures (consensus au rythme de 5,75 millions d'unités). Enfin, le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 19 janvier, sera révélé à 16h30 (consensus -1 million de barils sur les stocks de brut, hors réserve stratégique).

LES VALEURS

General Electric a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Les revenus baissent de 5% en glissement annuel, à 31,4 Mds$. La perte nette s'élève à... 9,83 Mds$, contre des profits de 3,49 Mds$ un an plus tôt. La perte par action ressort à 1,13$, contre un bénéfice par action de 0,39$ un an avant. En non-GAAP, la perte par action s'affiche à 1,23$, contre un bénéfice par action de 0,46$ sur la même période de l'exercice précédent. Sans prendre en compte certaines charges exceptionnelles totalisant 1,49$ par action sur la période, le bénéfice par action non-GAAP ressortirait à 0,26$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,29$, pour des revenus de 33,8 Mds$.

Sur l'exercice, le groupe enregistre des revenus de 122 Mds$, en baisse de 1%, et une perte de 6,22 Mds$, contre des profits de 8,18 Mds$ en 2016.

Texas Instruments a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus sont de 3,75 Mds$, en croissance de 10% en glissement annuel. Les bénéfices s'élèvent à 344 M$ (0,34$ par action), contre 1,05 Md$ (1,02$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 1,09$. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 1,09$, pour des revenus de 3,7 Mds$. Sur le premier trimestre 2018, le groupe vise des revenus compris entre 3,49 et 3,79 Mds$, pour un bpa logé entre 1,01 et 1,17$.

United Continental Holdings a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 580 M$ (1,99$ par action), contre 397 M$ (1,26$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,40$. Les revenus s'élèvent à 9,44 Mds$, contre 9,05 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,34$, pour des revenus de 9,42 Mds$. Sur 2017, les revenus progressent de 3,2% à 37,7 Mds$. Les profits sont en revanche en baisse de 5,8% à 2,13 Mds$. Le groupe a par ailleurs annoncé sa volonté d'augmenter ses capacités sur les trois prochaines années.

Capital One Financial a publié ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 971 M$ (2,17$ par action), contre un bénéfice de 791 M$ (1,45$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,62$. Les revenus s'élèvent à 7 Mds$, en hausse de 7% en glissement annuel. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,45$, pour des revenus de 7,1 Mds$.

Comcast a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 15 Mds$ (3,17$ par action), contre 2,3 Mds$ (0,48$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,49$, en hausse de 8,9% en glissement annuel. Les revenus montent de 4,2% à 21,9 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,47$, pour des revenus de 21,8 Mds$. Le groupe annonce en outre une hausse de 21% de son dividende annuel (0,76$ par action) et prévoit de racheter pour au moins 5 Mds$ d'actions en 2018.

United Technologies a publié ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 397 M$ (0,50$ par action), contre 1 Md$ (1,25$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 1,60$, en hausse de 3%. Les revenus s'affichent à 15,7 Mds$, en croissance de 7%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,56$, pour des revenus de 15,4 Mds$. Sur 2018, le groupe vise un bpa compris entre 6,85 et 7,10$, pour des revenus entre 62,5 et 64 Mds$. En 2017, les revenus étaient de 59,8 Mds$ (+5% par rapport à 2016) et le bpa s'élevait à 6,65$.

General Dynamic a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices s'affichent à 636 M$ (2,10$ par action), contre 570 M$ (1,85$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 2,50$, en croissance de 32,3%. Les revenus montent de 8,1% à 8,28 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,38$, pour des revenus de 8,4 Mds$.

Rockwell Automation a annoncé ses comptes du premier trimestre fiscal. La perte nette ressort à 236 M$ (1,84$ par action), contre un bénéfice de 215 M$ (1,65$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'élève à 1,96$. Les ventes montent de 6,5% à 1,59 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,74$, pour des ventes de 1,6 Md$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa compris entre 7,60 et 7,90$, pour des ventes en hausse de 4,5 à 7,5%.

Stanley Black & Decker a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 281 M$ (1,84$ par action), contre 255 M$ (1,71$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 2,18$, en hausse de 27% en glissement annuel. Les ventes s'élèvent à 3,41 Mds$, contre 2,92 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,15$, pour des ventes de 3,3 Mds$. Sur 2018, le groupe vise un bpa entre 8,30 et 8,50$, contre 7,45$ en 2017.

Qualcomm. La Commission européenne a tranché dans l'affaire Qualcomm/Apple. Et le régulateur n'a pas fait dans la demi-mesure. Il a infligé une amende de 997 millions d'euros à l'Américain Qualcomm pour abus de position dominante sur le marché des chipsets de bande de base LTE. Selon la Commission, Qualcomm a empêché ses concurrents de lui livrer concurrence sur le marché en versant à un client majeur, en l'occurrence Apple, des montants substantiels, à la condition que ce dernier ne s'approvisionne pas auprès de ses concurrents. Les chipsets de bande de base permettent aux smartphones et aux tablettes de se connecter aux réseaux cellulaires et sont utilisés tant pour les services vocaux que pour la transmission de données.

L'amende de 997,439 ME tient compte de la durée et de la gravité de l'infraction et vise à dissuader les acteurs du marché de se livrer à de telles pratiques anticoncurrentielles à l'avenir. Elle représente 4,9% du chiffre d'affaires de Qualcomm en 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.