Etats-Unis : statu quo de la Fed, pas de calendrier de réduction du soutien

Etats-Unis : statu quo de la Fed, pas de calendrier de réduction du soutien
Fed siège de la Réserve fédérale américaine - Washington

Boursier.com, publié le mercredi 28 avril 2021 à 20h08

Conformément aux anticipations des marchés, la Réserve fédérale américaine a laissé mercredi sa politique monétaire inchangée. La Fed s'est aussi montrée un peu plus optimiste qu'en mars sur l'amélioration de la situation économique aux Etats-Unis, mais pour autant, elle n'a donné aucun signe suggérant qu'elle se prépare à réduire son soutien à la reprise.

Conformément aux anticipations des marchés, la Réserve fédérale américaine a laissé mercredi sa politique monétaire inchangée. La Fed s'est aussi montrée un peu plus optimiste qu'en mars sur l'amélioration de la situation économique aux Etats-Unis, mais pour autant, elle n'a donné aucun signe suggérant qu'elle se prépare à réduire son soutien à la reprise.

"Dans le contexte des progrès de la vaccination et d'un soutien robuste des politiques monétaire et budgétaire, les indicateurs de l'activité économique et de l'emploi se sont améliorés", a déclaré la Fed dans un communiqué à l'issue de deux jours de débats.

Toutefois, "la trajectoire que suivra l'économie dépendra fortement de l'évolution du virus, ce qui inclut les progrès de la vaccination", a-t-elle ajouté. "La crise sanitaire en cours continue de peser sur l'économie et les perspectives économiques restent soumises à certains risques." La formulation choisie concernant la situation sanitaire est légèrement moins négative que celle du communiqué de mars, dans lequel la Fed estimait que le coronavirus impliquait "des risques considérables pour les perspectives économiques".

Les marchés financiers ont peu réagi à ces annonces, mercredi soir, les indices boursiers restant en léger recul (-0,35% pour le Dow Jones, -0,08% pour le Nasdaq), tandis que les taux des T-Bonds restaient en légère hausse (1,64% à 10 ans, en hausse de 2 points de base). L'indice du dollar, stable avant la Fed, reculait ensuite légèrement de 0,12% à 90,80 pts, alors que l'horizon du resserrement monétaire semble s'éloigner.

L'objectif de taux d'intérêt des fonds fédéraux ("fed funds"), principal instrument de la politique monétaire aux Etats-Unis, reste donc fixé entre 0 et 0,25%, tandis que la Fed continuera d'acheter pour 120 milliards de dollars d'actifs chaque mois afin de soutenir l'économie.

La banque centrale américaine a réaffirmé son engagement à maintenir sa politique actuelle tant qu'elle n'aura pas observé "des progrès supplémentaires substantiels" vers le double objectif qu'elle s'est fixé: le plein emploi et un retour durable de l'inflation à 2%.

Le président de la Fed, Jerome Powell, commentera ces décisions lors de sa traditionnelle conférence de presse prévue à partir de 20h30 (heure française).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.