Etats-Unis : Trump redouble virulence face à Pékin, Wall Street chute

Etats-Unis : Trump redouble virulence face à Pékin, Wall Street chute©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 avril 2018 à 10h14

Wall Street est attendu en forte baisse avant bourse ce vendredi, suite aux derniers exploits du Président Donald Trump. Le S&P500 fléchit de 0,8% en pré-séance. Le Nasdaq perd 0,9%... Trump a annoncé avoir demandé au bureau du représentant américain au commerce d'étudier la mise en place de droits de douane sur 100 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires !

Le dirigeant américain précise qu'il s'agit de sa réponse aux représailles de Pékin, jugées 'injustes', et consécutives à une première série de tarifs douaniers sur environ 50 Mds$ de produits chinois essentiellement technologiques. Trump juge qu'au lieu de remédier à ses mauvaises actions, la Chine "a décidé de nuire à nos agriculteurs et à nos producteurs".

Rappelons que la Chine avait répliqué aux plans initiaux de l'administration Trump visant 50 à 60 milliards de dollars d'importations chinoises. Pékin avait ainsi livré une liste comparable de produits importés des États-Unis, comprenant des avions, voitures, boissons, produits chimiques ou denrées agricoles. Les tarifs douaniers additionnels de 25% avancés par la Chine concernaient ainsi 106 catégories de produits américains, d'une valeur sensiblement équivalente à celle des produits chinois visés par Washington...

Ainsi, les tensions commerciales entre Washington et Pékin redoublent d'intensité, alors même que les marchés financiers spéculaient hier encore sur la possibilité d'un accord rapide entre les deux superpuissances. L'ouverture de négociations semble encore possible, mais les choses se compliquent grandement avec cette nouvelle offensive de Trump. Le ministère chinois au commerce a prévenu qu'il pourrait d'ailleurs prendre de son côté de nouvelles mesures, si les USA mettaient en oeuvre leurs dernières menaces...

Les réactions sont évidemment assez négatives, suite à ces annonces. Dan Ivascyn, directeur des investissements chez Pacific Investment Management Co (PIMCO), cité par l'agence Reuters, juge que ces dernières évolutions constituent "un exemple de la manière dont certaines batailles peuvent se transformer en guerre".

Dans un tel contexte, les données économiques réelles risquent de passer au second plan. Les puristes pourront tout de même suivre, à 14h30, le rapport mensuel du Département US au Travail concernant la situation de l'emploi pour le mois de mars 2018 (consensus 190.000 créations de postes - contre 313.000 en février ; taux de chômage attendu à 4%, contre 4,1% un mois avant).

Le nouveau président de la Fed, Jerome Powell, s'exprimera vers 19h30 à propos des perspectives économiques, devant l'Economic Club de Chicago.

Les chiffres du crédit américain à la consommation pour le mois de février 2018 seront révélés à 21 heures (consensus +15,1 Mds$).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.