Etats-Unis : Trump vire Tillerson, nomme Pompeo et Hapsel

Etats-Unis : Trump vire Tillerson, nomme Pompeo et Hapsel©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 mars 2018 à 17h01

Donald Trump s'est donc séparé de son principal diplomate, le Secrétaire d'Etat Rex Tillerson, 65 ans, ancien directeur général d'Exxon Mobil. Les relations entre les deux hommes étaient tendues, en particulier depuis l'affaire des violences de Charlottesville, Virginie, sur lesquelles leurs positions s'étaient heurtées. Ensuite, Trump s'était illustré en taclant publiquement Tillerson sur le dossier nord-coréen. Pourtant, le président critiquait alors, en octobre, une tentative de négociation de Rex T., volonté qui semble maintenant être sienne.

Mike Pompeo, nouvel homme fort de la diplomatie américaine

Tillerson, qui s'était donc publiquement opposé à Trump à de nombreuses reprises en tant que Secrétaire d'Etat, sera remplacé par le directeur de la CIA Mike Pompeo. Trump a confirmé ces informations sur le réseau social média Twitter ce jour. Il s'agit ainsi d'un changement majeur au sein de l'équipe de sécurité nationale de l'administration américaine, sur fond de négociations tendues avec la Corée du Nord de Kim Jong-un.

Trump estime que Pompeo fera "un travail fantastique" dans ses nouvelles fonctions. Le président américain remercie pour la forme Tillerson, et confirme par ailleurs que Gina Hapsel, directrice adjointe de la CIA, prendra la tête de l'agence. C'est la première femme à accéder à ce poste.

Mike Pompeo, Director of the CIA, will become our new Secretary of State. He will do a fantastic job! Thank you to Rex Tillerson for his service! Gina Haspel will become the new Director of the CIA, and the first woman so chosen. Congratulations to all!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Éviction sans ménagement

Rex Tillerson aurait appris vendredi son éviction. D'après Steve Goldstein, porte-parole du Département d'Etat cité par CNBC, Tillerson n'avait aucune intention de quitter son poste. Malgré les tensions avec le président, il espérait en effet servir une année durant, croit savoir CNBC. Il ne connaîtrait pas le motif de la décision de Trump. Le président américain, sans doute un brin ironique, a confié à la presse américaine qu'il était en désaccord avec Tillerson sur plusieurs points, et que ce dernier "allait être bien plus heureux désormais".

La bonne personne ?

"Quand vous regarder l'accord avec l'Iran, je pense que c'est terrible, je devine qu'il le trouvait OK... Donc nous ne pensions pas vraiment la même chose. Avec Mike Pompeo, nous avons un mode de pensée très similaire. Je pense que cela va aller très bien", a lancé Trump, qui estime donc que Pompeo est "la bonne personne pour ce travail dans cette période critique".

Pompeo, outre ses fonctions à la tête de la CIA, est un vétéran de l'armée et un ancien congressiste. Trump pense qu'il sera en mesure de défendre les États-Unis au niveau international, de renforcer leurs alliances et de se confronter à leurs adversaires, tout en recherchant une dénucléarisation de la Corée. La nomination de Pompeo doit encore être confirmée par le Sénat. L'audience de confirmation se tiendra le mois prochain.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU