Etats-Unis : un nouveau plan de soutien encore possible avant le 3 novembre ?

Etats-Unis : un nouveau plan de soutien encore possible avant le 3 novembre ?
Etats-Unis Washington drapeau

Boursier.com, publié le mardi 29 septembre 2020 à 22h55

A l'approche de l'élection présidentielle et des législatives du 3 novembre, le temps presse aux Etats-Unis pour trouver un accord bipartisan sur un nouveau plan de relance face à la récession provoquée par la pandémie de coronavirus. Si aucun projet n'est adopté avant l'élection, les économistes craignent que la reprise économique en cours ne s'essouffle, surtout en cas de résultats électoraux serrés, voire de contestation des résultats par Donald Trump.

Après l'adoption d'un premier plan d'urgence de 2.200 milliards de dollars en mars, en pleine période confinement face au coronavirus, les négociations sur un second plan de soutien ont été entamées dès le mois de mai, mais depuis le 7 août, elles étaient au point mort, faute d'accord entre Démocrates et Républicains sur le montant et la forme des aides à apporter.

Compromis possible sur un second plan de 2.200 Mds$ ?

Un lueur d'espoir s'est toutefois allumée ces derniers jours, avec la reprise des discussions entre l'administration Trump et la Démocrate Nancy Pelosi, présidente de la chambre des représentants. Cette dernière a annoncé lundi soir que les parlementaires démocrates avaient modifié leur projet de plan de relance, et proposaient désormais un nouveau "package" de 2.200 milliards de dollars pour atténuer les effets de la pandémie.

Des discussions entre Nancy Pelosi et le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin se sont déroulées lundi, et se sont poursuivies mardi par une conversation téléphonique d'environ 50 minutes. Mme Pelosi s'est montrée optimiste en déclarant ensuite à la chaîne 'MSNBC' que "notre conversation a été positive. Nous nous parlerons encore demain pour voir comment trouver un terrain d'entente".

Initialement, les Démocrates avaient proposé un plan de 3.400 Mds$, tandis que du côté de la Maison blanche, le secrétaire général Mark Meadows avait évoqué fin août un montant limité à 1.300 Mds$, ciblé sur les secteurs les plus affectés par la crise sanitaire.

Le temps presse pour adopter le plan avant les élections du 3 novembre, alors que le Congrès a prévu de lever sa session actuelle à la fin de cette semaine. Les règlements intérieurs des deux chambres permettent cependant de jouer les prolongations si la volonté politique est au rendez-vous...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.