Etats-Unis : Wall Street grimpe, espoirs commerciaux avec la Chine

Etats-Unis : Wall Street grimpe, espoirs commerciaux avec la Chine©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 mai 2018 à 12h41

Wall Street est attendu en progression avant bourse ce lundi. Le S&P500 prend actuellement 0,2% en pré-marché, tandis que le Nasdaq s'accorde 0,3%... Sur le Nymex américain, le baril de brut consolide à 70,5$ (contrat de juin), reprenant son souffle après des sommets de trois ans et demi... Sur le marché des changes, l'euro progresse de 0,3% à 1,198$.

Sur Twitter hier, Trump a défendu une fois encore sa décision irrévocable concernant la sortie des Etats-Unis de l'accord international sur le nucléaire iranien : "Rappelez-vous à quel point l'Iran se comportait mal lorsque l'accord était en place. Ils essayaient de prendre le contrôle du Moyen-Orient par tous les moyens possibles. Maintenant, cela n'arrivera plus!"

Remember how badly Iran was behaving with the Iran Deal in place. They were trying to take over the Middle East by whatever means necessary. Now, that will not happen!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Il n'y aura aucune statistique économique notable outre-Atlantique ce lundi. Loretta Mester (Fed de Cleveland) et James Bullard (Fed de St. Louis), deux responsables de la Fed, s'expriment ce jour. Mester, qui votera cette année aux réunions monétaires, estime que la Banque centrale américaine pourrait avoir à relever son taux des fonds fédéraux à plus de 3%, dans l'hypothèse d'une croissance américaine supérieure aux attentes. Bullard est nettement plus prudent, puisqu'il a récemment estimé que les taux de la Fed étaient déjà sans doute à un niveau pouvant être considéré comme 'neutre'. Selon ce responsable, la politique de taux de la Fed ne stimulerait donc déjà plus l'économie...

D'après l'outil FedWatch du CME Group, les opérateurs anticipent très majoritairement une hausse des taux d'un quart de point, à l'issue de la réunion monétaire des 12 et 13 juin.

Bullard doit s'exprimer aujourd'hui à propos... des cryptomonnaies, à l'occasion de la conférence new-yorkaise 'CoinDesk Consensus 2018'.

Les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis reviennent sous les projecteurs, après un tweet du président américain Donald Trump relatif aux progrès sur le dossier ZTE. Ainsi, Trump et le président chinois Xi Jinping travaillent afin d'offrir au colosse chinois des smartphones (visé par une décision US interdisant aux entreprises américaines de commercer avec lui) "une manière de reprendre les affaires rapidement". "Trop d'emplois perdus en Chine", déplore Trump, selon lequel le Département US au Commerce devrait trouver une solution...

President Xi of China, and I, are working together to give massive Chinese phone company, ZTE, a way to get back into business, fast. Too many jobs in China lost. Commerce Department has been instructed to get it done! >- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Dans un autre tweet posté hier dimanche, Donald Trump précise : "La Chine et les États-Unis travaillent bien ensemble sur le commerce, mais les négociations passées ont été si unilatérales en faveur de la Chine, pendant tant d'années, qu'il leur est difficile de conclure un accord qui profite aux deux pays. Mais soyons cools, tout ira bien!"

China and the United States are working well together on trade, but past negotiations have been so one sided in favor of China, for so many years, that it is hard for them to make a deal that benefits both countries. But be cool, it will all work out! >- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Agilent Tech publie ses comptes trimestriels après bourse ce soir à Wall Street. Home Depot annonce avant bourse demain mardi.

Xerox perd 4% avant bourse à Wall Street ce jour, avec l'abandon de sa cession (envisagée pour 6,1 Mds$) au Japonais Fujifilm. Les investisseurs activistes Carl Icahn et Darwin Deason, qui maintenaient la pression afin de faire échouer l'opération, ressortent donc victorieux. Le géant des imprimantes a notamment expliqué hier que son partenaire japonais n'avait pas délivré les états financiers audités voulus. Icahn et Deason, qui détiennent ensemble plus de 10% de Xerox, avaient critiqué auparavant l'accord négocié entre le management du groupe américain et le Japonais, au motif qu'il détruirait de la valeur...

Qualcomm. La Chine a repris sa revue de l'offre de 44 Mds$ de l'Américain Qualcomm sur NXP Semiconductors NV, croient savoir des sources anonymes de l'agence Bloomberg. Il aurait ainsi été demandé au ministère chinois au commerce d'accélérer sa revue de l'opération et des solutions proposées par Qualcomm pour protéger les entreprises locales.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU