Etats-Unis : Wall Street ignore l'inflation et grimpe avec Cisco

Etats-Unis : Wall Street ignore l'inflation et grimpe avec Cisco©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 février 2018 à 14h05

Les craintes liées à l'inflation semblent avoir rapidement disparu à Wall Street. La cote américaine poursuit son rebond avant bourse ce jeudi, stimulée cette fois par les bons chiffres de Cisco, l'un des leaders technologiques de la Silicon Valley. Le S&P500 est attendu en hausse de 0,4%, alors que le Nasdaq prend 0,5% avant bourse ce jour.

Tout ça pour ça ?

Hier mercredi, les marchés ont réagi de manière très volatile à la publication de chiffres de l'inflation mitigés (croissance de +0,5% du CPI de janvier 2018 en comparaison du mois antérieur, soit une hausse supérieure aux attentes). Néanmoins, les principaux indices boursiers américains sont parvenus à surmonter rapidement leurs angoisses, pour clôturer... en forte hausse (+1,03% sur le DJIA et +1,86% pour le Nasdaq).

Nouvelle salve de 'stats'

Une nouvelle série de statistiques est attendue dans les prochaines heures. Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 10 février seront annoncées à 14h30 (consensus 229.000), en même temps que l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour le mois de février (consensus 21) et que l'indice 'Empire State' de la Fed de New York (consensus 17,5 pour le mois de février). L'indice des prix à la production du mois de janvier sera lui aussi dévoilé à 14h30 (consensus +0,4% en comparaison du mois antérieur ; +0,2% hors alimentaire et énergie).

Les chiffres de la production industrielle américaine pour le mois de janvier seront communiqués à 15h15 par la Fed (consensus +0,2% en comparaison du mois de décembre ; +0,2% pour la production manufacturière ; 78% pour le taux d'utilisation des capacités).

Enfin, l'indice du marché immobilier américain mesuré par la National Association of Home Builders pour le mois de février sera dévoilé à 16 heures (consensus 72).

LES VALEURS

Cisco Systems bondit de plus de 7% en pré-marché à Wall Street, au lendemain de comptes trimestriels plutôt réjouissants. Le groupe a déploré une charge exceptionnelle de 11,1 milliards de dollars liée à la réforme fiscale américaine, ce qui fait plonger le bénéfice net du second trimestre fiscal dans le rouge, à hauteur de 8,8 Mds$. Cependant, en base non-GAAP, le bénéfice ajusté par action ressort positif de 63 cents, ce qui traduit une hausse en glissement annuel et dépasse le consensus (59 cents). Les revenus totalisent quant à eux 11,9 Mds$, en progression de 3%, en haut de fourchette des anticipations.

Sur le trimestre entamé, troisième trimestre fiscal 2018, les revenus du géant des équipements de réseaux sont attendus en croissance de 3 à 5%, pour un bpa ajusté logé entre 0,64 et 0,66$. Le groupe va majorer de 14% son dividende et doper de 25 Mds$ ses rachats d'actions.

Cisco entend rapatrier 67 milliards de dollars aux États-Unis durant le trimestre, profitant des récentes évolutions fiscales. Il s'agit de l'un des plans de rapatriement de cash les plus importants annoncés à ce stade aux USA. La firme de la Silicon Valley utilisera l'essentiel de cette montagne de cash pour récompenser ses heureux actionnaires durant les deux prochaines années, par rachats d'actions et dividendes. 44 Mds$ devraient ainsi être restitués aux investisseurs.

Teva Pharmaceutical s'adjugeait 9% après bourse hier à Wall Street, sur les 21$. Le groupe pharmaceutique israélien, actif dans les traitements génériques, suscite l'intérêt après l'annonce d'une prise de participation de la firme de Warren Buffett, Berkshire Hathaway. Ainsi, Berkshire a pris position sur Teva Pharmaceutical Industries Ltd, déclarant 18,9 millions de titres Teva (des ADR cotées à Wall Street) pour un montant de 358 millions de dollars à fin décembre 2017.

Apple. Berkshire a déclaré ses autres participations à fin décembre 2017. Apple est devenu un investissement majeur pour la firme. En effet, Berkshire a acquis 23% de titres supplémentaires du groupe californien à la pomme entre fin septembre et fin décembre 2017. La participation de Berkshire Hathaway au capital d'Apple représentait un montant total de 28 milliards de dollars en fin d'année dernière (165,3 millions de pièces).

IBM. Berkshire a vendu la majeure partie de ses titres IBM, pour pratiquement 5 milliards de dollars. Ainsi, la firme de Buffett a réduit sa participation au capital de 'Big Blue' à 2,05 millions de titres, pour un montant de 314 millions à fin 2017. IBM constitue l'une des rares 'erreurs' de l'oracle d'Omaha, Buffett, qui avait initialement investi sur le dossier il y a six ans, avant de commencer à vendre en début d'année dernière. Les parts de Berkshire au capital d'IBM ont représenté jusqu'à 14 milliards de dollars.

Applied Materials a publié hier soir ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 135 M$ (0,13$ par action), contre 703 M$ (0,65$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,06$, en hausse de 58% en glissement annuel. Les revenus s'élèvent à 4,2 Mds$, contre 3,28 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,03$, pour des revenus de 4,1 Mds$. Sur le trimestre en cours, le groupe vise des ventes comprises entre 4,35 et 4,55 Mds$, pour un bpa logé entre 1,10 et 1,18$. Le groupe annonce par ailleurs le doublement de son dividende, ainsi qu'un nouveau programme de rachats d'actions de 6 Mds$.

TripAdvisor a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. La perte ressort à 84 M$ (0,60$ par action), contre un bénéfice de 1 M$ (0,01$ par action) il y a un an. Les revenus s'élèvent à 321 M$, contre 316 M$ un an plus tôt. En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 0,06$, contre 0,16$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,14$, pour des revenus de 309 M$.

SunPower a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. La perte ressort à 569 M$ (4,07$ par action), contre une perte de 275 M$ (1,99$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'élève à 0,25$, contre 0,02$ un an plus tôt. Les revenus s'affichent à 658 M$, contre 1,02 Md$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus non-GAAP sont quant à eux de 824 M$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,18$, pour des revenus de 838 M$. Sur l'exercice 2018, le groupe vise des revenus logés entre 1,8 et 2,2 Mds$.

Marriott International a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 201 M$ (0,54$ par action), contre 244 M$ (0,62$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,12$, en hausse de 32% en glissement annuel. Les revenus s'élèvent à 5,9 Mds$, contre 5,5 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,01$, pour des revenus de 5,7 Mds$.

NetApp, l'acteur californien du marché du stockage de donnée, a dévoilé ses résultats du troisième trimestre fiscal 2018. Les revenus montent de 8% en glissement annuel, à 1,52 Md$. La perte nette s'élève à 506 M$ (1,89$ par action), contre un bénéfice de 146 M$ (0,52$ par action) un an plus tôt. En non-GAAP, le bénéfice par action ressort à 0,99$, contre 0,82$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,91$, pour des revenus de 1,5 Md$.

Avon Products a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 91,5 M$ (0,17$ par action), contre une perte de 10,7 M$ (0,04$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 0,12$. Les revenus s'élèvent à 1,57 Md$, stables par rapport à l'an passé. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,07$, pour des revenus de 1,57 Md$.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.