EURO Ressources fait état d'un bénéfice net en IFRS de 3,6 ME au T1

EURO Ressources fait état d'un bénéfice net en IFRS de 3,6 ME au T1©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 09 mai 2019 à 07h26

EURO Ressources S.A. a publié aujourd'hui ses états financiers intermédiaires résumés non audités, préparés conformément aux Normes internationales d'information financière pour le premier trimestre clos le 31 mars 2019. Ces états financiers intermédiaires résumés non audités ont été arrêtés par le Conseil d'administration le 8 mai 2019. Sauf mention contraire, tous les montants sont exprimés en euros.
Au premier trimestre de 2019, EURO a fait état d'un bénéfice net en IFRS de 3,6 millions d'euros (0,057 euro par action), contre 3,9 millions d'euros (0,063 euro par action) au premier trimestre de 2018.

Les produits étaient de 5,9 millions d'euros au titre du premier trimestre de 2019, soit une hausse de 5% par rapport aux 5,6 millions d'euros enregistrés à la même période en 2018. Ces produits proviennent essentiellement de la redevance de la mine Rosebel pour un montant de 6 millions d'euros (premier trimestre de 2018 : 5,5 millions d'euros). La hausse de ces produits, qui s'explique principalement par l'affaiblissement de l'euro (0,4 million d'euros) et par l'augmentation de la production d'or avec 71.536 onces au premier trimestre de 2019 comparativement à 68.793 onces à la même période en 2018 (0,2 million d'euros), a été en partie neutralisée par un cours moyen de l'or moins élevé au premier trimestre de 2019 : 1.304 dollars américains l'once, contre 1 329 dollars américains l'once au premier trimestre de 2018 (0,1 million d'euros).
Au cours du premier trimestre de 2019, les autres redevances imputables à des tiers en Guyane française comprenaient le renversement d'une redevance à recevoir surestimée comptabilisée antérieurement de -0,1 million d'euros (premier trimestre de 2018 : produits de 0,1 million d'euros).

Au premier trimestre de 2019, EURO a comptabilisé une charge d'impôt sur le résultat de 2,3 millions d'euros, contre 1,6 million d'euros au premier trimestre de 2018. Cette hausse s'explique principalement par les écarts de conversion.

Liquidités et sources de financement

Au 31 mars 2019, le montant de la trésorerie s'élevait à 31,4 millions d'euros, contre 25,7 millions d'euros au 31 décembre 2018. Cette hausse résulte principalement de la trésorerie générée par les activités opérationnelles.

Titres négociables

EURO détient des titres négociables dans des sociétés minières présentes sur un marché volatil. Le risque de variation des cours est lié à la fluctuation des cours des titres négociables. Selon les IFRS, les investissements en titres négociables sont comptabilisés à la juste valeur, les variations de juste valeur étant comptabilisées dans les autres éléments du résultat global.

Au 31 mars 2019, les titres négociables comprenaient 19.095.345 actions de Columbus Gold Corp. (11,3% des actions en circulation ; 12% au 31 décembre 2018) et 3.819.069 actions d'Allegiant Gold Ltd (6,3% des actions en circulation ; 6,3% au 31 décembre 2018).

Au cours du trimestre clos le 31 mars 2019, la Société a constaté une dépréciation pour baisse de valeur (selon les normes IFRS) des titres négociables. En IFRS, la perte de 0,2 million d'euros a été constatée dans les autres éléments du résultat global (5,9 millions d'euros durant le trimestre clos le 31 mars 2018).

Actifs de redevances

Au 31 mars 2019, les tests de dépréciation de la Société ont déterminé que les faits et les circonstances ne révélaient pas d'indice de perte de valeur potentielle. À la suite du test de dépréciation sur l'actif de redevance Paul Isnard réalisé au 31 décembre 2018, la Société maintient comme hypothèse que les différentes autorisations et les permis seraient obtenus et ce dans des conditions qui permettront à la Compagnie Minière Montagne d'Or de réaliser ce projet. Cette hypothèse se base notamment sur le communiqué de presse publié le 16 novembre 2018 par la Compagnie Minière Montagne d'Or confirmant sa décision de poursuivre son projet en y apportant un certain nombre de modifications et d'améliorations. Selon le communiqué de presse de Columbus du 23 avril 2019, la Commission nationale du débat public française a désigné, en janvier 2019, deux garants responsables de la participation du public à l'élaboration du projet jusqu'à l'ouverture de l'enquête publique sur les demandes de permis.
La coentreprise Montagne d'Or prépare des appels d'offres et planifie des études complémentaires pour les modifications au projet engagées. Sur cette base, la Société a conclu qu'aucune perte de valeur n'était nécessaire dans l'état des résultats pour le premier trimestre clos le 31 mars 2019.

Perspectives

La production de la mine de Rosebel devrait s'établir entre 323.000 onces et 339.000 onces en 2019. Il est prévu que la redevance Rosebel apportera à la Société des produits compris entre environ 24,5 millions d'euros et 25,7 millions d'euros (soit entre 28,2 millions de dollars américains et 29,6 millions de dollars américains) en 2019. Ces produits avant impôt sont basés sur un cours de l'or établi à 1.225 dollars américains l'once et sur un taux de change de 1,15 dollar américain pour 1 euro.

L'incidence des fluctuations du cours moyen de l'or sur les produits annuels d'EURO, sur la base d'une production estimée de 331.000 onces, se chiffrerait à environ 3,2 millions de dollars américains pour chaque variation de 100 dollars américains l'once. L'incidence d'une fluctuation de 5% du taux de change moyen sur les produits annuels d'EURO avoisinerait 1,3 million d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.