EuropaCorp renoue avec les bénéfices

EuropaCorp renoue avec les bénéfices
promotion du film Lucy en 2014

Boursier.com, publié le jeudi 24 juin 2021 à 21h18

Pour son exercice 2020-2021, EuropaCorp enregistre une baisse de chiffre d'affaires à 41,5 millions d'euros (69,8 ME au cours de l'exercice précédent). Elle s'explique essentiellement par l'absence de nouveaux films durant la restructuration financière finalisée en juillet 2020 et par l'épidémie de Covid-19 qui a contraint la reprise des productions. L'exploitation du catalogue constitue l'essentiel des revenus.

Pour son exercice 2020-2021, EuropaCorp enregistre une baisse de chiffre d'affaires à 41,5 millions d'euros (69,8 ME au cours de l'exercice précédent). Elle s'explique essentiellement par l'absence de nouveaux films durant la restructuration financière finalisée en juillet 2020 et par l'épidémie de Covid-19 qui a contraint la reprise des productions. L'exploitation du catalogue constitue l'essentiel des revenus.

La marge opérationnelle consolidée s'établit à 18,9 ME contre 21,4 ME au cours de l'exercice précédent, soit une baisse de 2,5 ME liée à la baisse du chiffre d'affaires. Le taux de marge augmente de 31% à 46%, essentiellement du fait de la forte part du catalogue dans le chiffre d'affaires de l'exercice. Le résultat opérationnel s'établit à 3,7 ME contre -59,1 ME au cours de l'exercice précédent, lequel avait été impacté par des éléments exceptionnels liés à la restructuration financière.

Avec la normalisation des frais généraux (rationalisation structurelle) et du résultat financier (capitalisation de la dette Mezzanine), le résultat courant avant impôt (hors profit "technique" lié à la restructuration de la dette) est positif à 2,9 ME.

Le résultat net est de 122,7 ME (-95,1 ME l'an dernier).

Situation financière

Les cash-flows nets d'exploitation sont en baisse à 2,9 ME, à mettre en relation avec la diminution du chiffre d'affaires de la période et le paiement de frais de restructuration significatifs en sortie de sauvegarde. Aucun investissement n'ayant été engagé dans la production de nouveaux projets, et après prise en compte notamment du paiement des intérêts financiers, la variation globale de trésorerie sur l'exercice s'établit à -3,4 ME.

Les flux nets de trésorerie liés à l'activité s'établissent à 2,9 ME (30,9 ME au cours de l'exercice précédent).

La structure financière s'est considérablement assainie à la suite de la capitalisation de la dette Mezzanine. Au 31 mars 2021, la dette nette s'élève à 44 ME (153 ME au 31 mars 2020), du fait de l'augmentation de capital réservée aux fonds Vine, alors principal créancier de la société, par voie de compensation avec la dette Mezzanine pour un montant total d'environ 115 ME.

Par ailleurs, le 30 juillet 2020, le Groupe a conclu un contrat de crédit avec certains des fonds Vine et l'agent Comerica pour le financement des coûts de production de ses prochains projets. Cette nouvelle ligne de crédit de production réutilisable permet notamment à la Société de mobiliser des créances liées à des contrats pour un montant maximum de 100 millions de dollars, pouvant d'un commun accord être augmentée de 25 M$ supplémentaires. Aucun tirage n'a encore été effectué à ce jour.

Perspectives

Les perspectives du Groupe, sous réserve du contrôle de l'épidémie de Covid-19, sont de mettre en production dès que possible des projets de films et séries TV préfinancés à 100%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.